Messe du Pape à Soamandrakizay : perte de 20 millions d’ariary pour les vendeurs2 minutes de lecture

Messe du pape à Soamandrakizay : perte de 20 millions d’ariary pour les vendeurs

L’organisation de la messe du Pape François à Somandrakizay semblait être une réussite totale. Malheureusement, c’était loin d’être le cas pour les vendeurs de nourriture et de produits dérivés présents sur place.

Ces derniers ont porté plainte contre AB EVENT, l’organisateur de la mise en place des stands à Soamandrakizay, a-t-on appris auprès de Maître Tantely Ramaroson, lors d’une conférence de presse tenue hier, 10 Septembre 2019. 

Les vendeurs de Soamandrakizay portent plainte contre AB EVENT !

Selon Maitre Tantely Ramaroson, l’avocat des vendeurs, les infrastructures laissaient à désirer. En effet, il avait trop de poussières sur place. Or, AB Event avait promis que cela ne causerait aucun dommage aux marchandises puisqu’un produit exporté d’Inde serait dispersé sur le terrain. Outre cela, l’organisateur a également certifié que les participants pourront compter sur la collaboration des pompiers.

Par ailleurs, couplés au manque d’organisation, les nombreux épisodes de délestages ont vite fait de détériorer les aliments, ce qui a mis en rage les fidèles venus assister à la messe du pape.

Selon leur avocat, les participants ont subi une perte conséquente de 20 millions d’ariary durant cet événement. De plus, ils ont dû payer la somme de 700 000 ariary pour la location de chacun des 280 stands (190 initialement prévus).

Pour les vendeurs, leurs pertes lors de cette journée du 8 septembre 2019 traduisent « une volonté manifeste d’AB Event de leur arnaquer ».

Depuis le 8 septembre, l’organisateur est devenu injoignable a indiqué l’avocat. Ce dernier a d’ailleurs signalé que l’État et l’Église catholique n’ont rien à avoir avec cette arnaque.

1 personne décédée et 16 admises à l’hôpital

Selon les organisateurs, entre 850 000 et 1 million de pèlerins ont assisté à la Sainte Messe. Malheureusement, parmi les fidèles présents sur place, une soixantaine a présenté des problèmes de santé, suite au nuage de poussière qui a couvert le site de Soamandrakizay. Prise en charge par la Croix Rouge, la plupart d’entre eux ont contracté des maladies respiratoires comme le rhume et la fièvre.

D’après les responsables sanitaires, 16 personnes ont été admises à l’hôpital et une femme de 60 ans a succombé des suites d’une crise d’asthme.

Article connexe : Les « Fiangonana zandriny » pullulent à Madagascar !

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *