Antananarivo : 2e capitale la plus polluée au monde le long d’une journée3 minutes de lecture

Antananarivo : 2e capitale la plus polluée au monde le long d’une journée

D’après l’OMS, 9 personnes sur 10 respirent de l’air pollué dans le monde. Une contamination aux conséquences fatales sur la santé, avec plus de 6 millions de personnes qui meurent chaque année à cause de l’exposition à l’air ambiant.

Alors que New Delhi est désignée comme la capitale la plus polluée au monde, Antananarivo a atteint un pic désastreux le 15 octobre 2019 pour supplanter Dakar, emportant durant une journée le sombre titre de la « 2e capitale la plus polluée au monde ». Explication.

Un pic de pollution rend l’air d’Antananarivo irrespirable

Une publication d’INDRI – Accélérer le changement visible à Madagascar sur sa page Facebook quant à la qualité de l’air à Antananarivo a provoqué un tollé général sur le web. Le laboratoire a analysé des données sur la pollution de l’air recueillies dans le centre-ville de la capitale. Le résultat est alarmant : durant la journée du 15 octobre 2019, Antananarivo est devenu la 2e ville à l’air le plus pollué au monde, avec un taux de concentration en particules fines PM 2,5 de 232,8 microgrammes par mètre cube (μg/m3) et un taux de concentration en particules grossières PM 10 de 368,9 microgrammes par mètre cube (μg/m3).

Pour faire la comparaison, New Delhi, la ville la plus polluée au monde, a un PM 2,5 moyen de 292 μg/m3. Le taux de concentration en particules fines de Dakar, quant à lui, est aux environs de 146 μg/m3.

Antananarivo : 2e capitale la plus polluée au monde le long d’une journée
Source image : futura-sciences.com

Le labo a mesuré les émissions de particules fines (PM 2,5) et de particules grossières (PM 10). Il s’agit d’infimes solides en suspension dans l’air constitués de suies, de poussières et de bactéries qui pénètrent dans les voies respiratoires et entrainent de graves problèmes de santé.

Mardi dernier, Antananarivo a dépassé de loin les normes de l’Organisation mondiale de la santé (qui est de 25 μg/m3 aux PM 2,5 et de 50 μg/m3 aux PM10) en matière d’exposition journalière aux PM 2,5 et aux PM10.

« Hier 15 octobre Tana a battu des records de pollution. La presse n’en a pas parlé, mais les chiffres sont très élevés. Principales causes de cet épisode grave : la pollution automobile et les feux de forêt. » Indique le laboratoire dans sa publication. Et de rajouter « Heureusement, les chiffres sont retombés aujourd’hui à un niveau plus respirable. Mais cet épisode confirme qu’il est grand temps d’apporter des réponses systémiques à la congestion urbaine de Tana et à la destruction des forêts de Madagascar. »

Article connexe : Pillage de la forêt de Vohibola, un fléau écologique sans pareil !

Comment réduire la pollution à Antananarivo ?

Sans le savoir, la pollution de l’air à Antananarivo représente le principal risque sanitaire en matière d’environnement. Il faut savoir que cette contamination atmosphérique découle principalement des activités des Malgaches : industrie, transport routier, ménages, feux de brousse

Ce fléau écologique ne présente pas seulement de graves conséquences sur la santé humaine, mais favorise également la détérioration de l’écosystème malgache : pollution des rivières, déforestation, réduction des rendements agricoles

Si Antananarivo veut réduire son niveau de pollution, l’État ainsi que la population doivent prendre les choses en main :

  • Rénovation du parc industriel malgache qui est vieillissant
  • Fermeture ou délocalisation de certaines usines
  • Investissement dans les énergies renouvelables
  • Plantation d’arbres et implantation d’espaces verts dans la capitale
  • Interdiction de circulation des véhicules polluants
  • Développement des circulations douces (marche à pied, vélo…)
  • Sensibilisation et conscientisation de la population malgache sur les feux de brousse.

Un autre article qui pourrait vous intéresser : La forêt primaire dense et sèche du Menabe Antimena, en proie à une violente déforestation !

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *