Clémence RAHARINIRINA – IRD : une lune de miel avortée2 minutes de lecture

Clémence RAHARINIRINA – IRD : une lune de miel avortée

Les torchons brulent déjà. Quelques semaines à peine après son installation à la tête de la Commune Urbaine d’Antananarivo, le Maire, Naina ANDRIANTSITOHAINA, attire déjà les foudres de l’une de ses grandes alliées. Allons-nous vers la fin de l’idylle entre l’IRD et la syndicaliste Clémence RAHARINIRINA ?

Une trahison

Une trahison. C’est par ces termes de Clémence RAHARINIRINA qualifie les décisions prises par le nouveau maire d’Antananarivo.

D’un côté, le deal était le soutien et le placement de Clémence RAHARINIRINA à la tête de liste du bloc IRK pour faire élire Naina ANDRIANTSITOHAINA, contre un poste d’adjointe au maire. Un accord non respecté par le locataire de l’Hôtel de Ville d’après la principale concernée. Cette dernière aurait demandé après le poste de Directeur chargé des transports. Une requête encore rejetée par l’équipe du nouveau premier magistrat de la Ville des Milles. Actuellement, la leader du mouvement anti OMAVET « ne dirige que » la Commission des Transports au sein du conseil municipal.

Outre la question de « seza », Clémence RAHARINIRINA s’insurge également contre le budget primitif de la CUA pour l’année 2020. Un budget voté sans amendement d’une valeur de 106 milliards d’ariary.

Selon la tête de liste des conseillers IRK, ce budget ne répond pas aux attentes de Tananariviens. Elle dénonce par exemple la hausse exorbitante des droits de fourrière qui peuvent aller jusqu’à 2 000 000 d’ariary.

Article connexe : Une famille modeste pourra-t-elle payer les 2 000 000 ariary d’amende de la CUA  ?

Les conseillers KOMBA en opposants farouches

Les conseillers municipaux de la liste KOMBA se sont aussi opposés contre ce nouveau budget de la CUA. Lors du débat avant le vote, Hilda Hasinjo RAVELONAHINA, tête de liste de la formation, s’insurgeait aussi contre la hausse des frais médicaux au sein des CSB II qui passent du simple au triple. Un adulte doit par exemple débourser 3000 Ar au lieu de 1000 Ar auparavant et de 2000 Ar contre 1000 Ar pour un enfant de moins de 15 ans. À la liste KOMBA aussi de dénoncer le peu de fonds alloués à l’achat de produits pharmaceutiques et de consommables médicaux : 280 millions d’ariary au total. Selon Hilda Hasinjo RAVELONAHINA, l’Exécutif de la CUA « se trompe de priorité ».

Le Maire au fragile bloc de soutien ?

Les observateurs constatent déjà la fragilité du bloc « Orange » qui soutient le Maire d’Antananarivo. Dès le moindre désaccord, l’alliance s’effrite. À l’exemple de ce budget primitif 2020 de la CUA qui a poussé l’une des fortes têtes du Conseil municipal, à savoir Clémence RAHARINIRINA, à sortir de ses gonds publiquement.

C’est une brèche que les opposants, entre autres les conseillers municipaux TIM et la sulfureuse Lalatiana RAVOLOLOMANANA, comptent bien exploiter.

Article connexe : 200 000 ariary le SMIC : les conséquences sur l’économie malgache ! 

Partagez l'article :
fb-share-icon0
Tweet 20

One Comment on “Clémence RAHARINIRINA – IRD : une lune de miel avortée”

  1. tous ceux qui ont de l’argent ( dune façon ou d’une autre !!..) peuvent prétendre et faire ce qu’ils veulent à M/car… pauvre de mon pays..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *