L’abstention : le grand vainqueur des élections communales 2019 à Madagascar !3 minutes de lecture

L’abstention : le grand vainqueur des élections communales 2019 à Madagascar !

Le 27 novembre 2019, 6 mois après les législatives, les Malgaches ont été encore une fois appelés à voter aux élections communales 2019 après une campagne plutôt houleuse. Près d’un électeur sur trois n’a pas voté. Ce manque d’enthousiasme n’a pas manqué d’être relayé par plusieurs médias.

Quoi qu’il en soit, cette séquence électorale — la quatrième depuis l’élection présidentielle de 2018 — a été marquée par des taux d’abstention records, avec 30 % de participation (soit 70 % d’abstention).

À noter que l’abstention aux législatives qui ont eu lieu le 27 mai dernier a atteint les 60 %.

Une vraie désaffection des Malgaches pour la politique ?

Rectification : les Malgaches ne délaissent pas la politique, mais les politiciens (et leur parti) !

Ce n’est pas la politique malgache qui suscite cette désaffection. On remarque plutôt une déception vis-à-vis des politiciens et de leurs partis. Depuis plusieurs années, ces derniers, y compris les dirigeants, ont manqué à leur devoir. Les Malgaches n’ont pas eu réponse aux impératifs socio-économiques alors que c’était l’une de leurs principales demandes. La politique devient l’apanage des « artistes » et des « businessman », et se réduit à un simple divertissement à l’égard du commun des mortels.

Article connexe : Des spectacles de chanteurs à l’Assemblée Nationale !

Ce nouveau retour aux urnes a eu raison de la motivation de nombreux Malgaches. À l’heure actuelle, difficile d’établir un pronostic sur la victoire des candidats, tant la CENI brille par sa lenteur à comptabiliser les PV.

À Antananarivo, si Naina Andriatsitohaina a été donné gagnant par les sondages, le grand vainqueur du scrutin est bien évidemment « l’abstention ».

70 % des électeurs ont ignoré les élections communales, un chiffre à la hausse depuis les législatives du mois de mai.

Pour la première fois, Haingo, électrice du 5e arrondissement ne se rendra pas au bureau de vote. « Durant les présidentielles et les législatives, j’ai voté avec enthousiasme, j’ai même convaincu mon entourage d’aller dans les urnes. Mais aujourd’hui, j’en ai plus qu’assez de cette impasse politique à Madagascar. Que des belles paroles des politiciens pour engranger le maximum de voix, mais une fois leur “chaise confortable” acquise, ils ne se soucient plus du bien-être des Malgaches. »

Article connexe : Élection à Madagascar : les 18 images qui nous ont fait rire sur les réseaux sociaux !

Vous n’allez pas voter aujourd’hui ? Non, je préfère faire mes courses !

Le 27 novembre, il n’y avait pas d’affluence (pour ne pas dire aucune) devant les bureaux de vote. Les électeurs ne se sont pas sentis concernés par le scrutin et ont décidé de continuer leur activité du quotidien. Certains ont profité de cette journée pour se reposer à la maison. D’autres ont opté pour une sortie en famille. D’autres encore ont choisi de faire du shopping. En effet, des magasins ont ouvert leurs portes pour le plus grand plaisir des abstentionnistes. Du côté d’Analakely, rien n’a changé, les marchands de rues ont continué leur business, que ce soit à Soarano ou dans les environs de la Petite vitesse.

Alors, manque de civisme et de patriotisme chez les Malgaches ou ras-le-bol généralisé ? Quoi qu’il en soit, pour ces communales de 2019, les maires seront des mal élus.

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *