Hery Rajaonarimampianina aurait dépensé 43 millions de dollars en 2013

Hery Rajaonarimampianina aurait dépensé 43 millions de dollars en 2013

Jusqu’à aujourd’hui, Hery Rajaonarimampianina n’a pas encore donné d’explications sur le coût de sa campagne présidentielle de 2013, qui selon l’article publié le 28-08-2018 sur RFI, serait le plus élevé au monde. Le site d’actualité explique que notre président aurait dépensé la modique somme de 43 millions de dollars soit le double du financement de la campagne de l’actuel président des États-Unis Donald Trump en 2016.

Cette information a été diffusée par Friedrich Ebert Stiftung Bureau, la plus ancienne fondation politique d’Allemagne.

Madagascar peut être parmi les pays les plus pauvres de la planète. Mais en matière d’élections, le pays est leader mondial en argent dépensé par voix obtenues. L’argent y est roi, le pays dépasse même les États-Unis connus pour les sommes faramineuses mobilisées lors des élections.

Les questions qui se posent sont pourtant : d’où vient cet argent ? Qui finance ces candidats ? Y a-t-il des contreparties ?

Friedrich-Ebert-Stiftung FES Madagascar

Organiser une campagne présidentielle, combien ça coûte ?

À Madagascar, le financement des campagnes présidentielles n’est pas tout à fait réglementé. Et pour cause, le code électoral n’impose pas de plafond pour ce qui est des dépenses de campagne d’un candidat à la présidentielle, ce qui veut dire qu’un candidat peut dépenser plusieurs dizaines de milliards d’Ariary sans qu’il soit en marge de la loi. Et pour mener à bien leur campagne présidentielle, certains aspirants n’hésitent pas à lever des fonds par tous les moyens, quitte à nuire aux intérêts de leurs compatriotes malagasy. Ainsi, pour espérer gagner l’élection présidentielle, un candidat doit disposer de gros moyens financiers.

Article connexe : Tabera, la superstar de Facebook !

Le top 4 des plus grosses dépenses du budget d’un candidat à la présidentielle

1) La communication : prospectus, circulaires, annonces télévisées, animation du site internet ou des pages sur les réseaux sociaux…

2) Les meetings politiques

3) Les déplacements : un affrètement privé en hélicoptère peut couter jusqu’à 4 millions Ariary par jour.

4) Les indemnités versées aux délégués répartis dans les bureaux de vote

Mais alors, d’où viennent ces financements ?

Comme nous l’avons précisé plus haut, les candidats n’hésiteront pas à faire des pieds et des mains pour trouver des fonds. Si l’essentiel de ces ressources vient de magouilles, certaines émanent de subsides ou de dons de sympathisants.

Hélas, il n’existe pas de transparence sur la comptabilité de chaque campagne à Madagascar. En d’autres termes, les comptes ne sont pas vérifiables et le tenu régulier d’un bilan financier n’est pas obligatoire.

Partagez l'article :

Mada Actus Info

Découvrez quotidiennement les actualités qui font le "buzz", les interviews, les insolites, les astuces pratiques... Mada-actus.info : le site d'actualité et d'infos pratiques sur Madagascar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *