73 kg d’or : la version officielle du gouvernement est fausse selon France 24 !2 minutes de lecture

73 kg d’or : la version officielle du gouvernement est fausse selon France 24 !

C’est un nouveau coup de tonnerre dans la classe dirigeante avec les révélations de Gael Borgia le 3 février 2021. La correspondante de France 24, grâce à ses investigations, a eu accès à des documents exclusifs qui démentent formellement la version officielle des autorités malgaches selon laquelle les lingots d’or ont décollé illégalement de Madagascar.

Début janvier, nous apprenions avec stupeur l’arrestation de 3 Malgaches à l’aéroport de Johannesburg en Afrique du Sud. Ces derniers avaient en leur possession des devis et plus de 73 kg d’or, d’une valeur de plus de 13,5 milliards d’ariary. Tout le monde s’interrogeait sur la complicité dont ces malfaiteurs avaient pu bénéficier.

Gaël Borgia, correspondante de France 24 à Madagascar, a enquêté. Elle a pu avoir en sa possession des documents exclusifs qui contredisent la version officielle des autorités et qui mettent en implication des agents de l’État dans l’affaire des lingots d’or.

Un nouveau rebondissement qui accentue de plus belle la crise politique à Madagascar.

Il s’agissait d’un vol légal et non d’un vol clandestin !

Dans un reportage diffusé dans la soirée du 3 février 2021, Gaël Borgia a jeté un pavé dans la mare : « Le vol a décollé légalement et c’est ce que confirme 2 rapports d’enquête confidentiels auxquels on a eu accès. » : la correspondante de France 24, bien connue pour ses révélations chocs a déclaré que « ces documents sont la preuve que la version officielle du gouvernement malgache et de la douane ne tient pas la route », contredisant ainsi les récentes déclarations des responsables étatiques évoquant le non-respect des formalités d’usage et l’ignorance de la douane de l’existence du vol.

« Nous avions obtenus 9 documents prouvant que ce fameux vol privé du 31 décembre 2020 transportant les lingots d’or à destination de Johannesburg a bien reçu le feu vert des autorités aéroportuaires, à savoir la douane, la police de l’air et des frontières, le centre de santé aux frontières et la gendarmerie. Nous avions obtenu la déclaration générale qui mentionne le nom des passagers, des pilotes et la destination finale. Le document a été tapé à l’ordinateur, tamponné et signé par l’agent d’encadrement des douanes. Nous avons également obtenu des factures qui indiquent les frais de contrôle et de déplacement des autorités aéroportuaires. » a-t-elle expliqué. Et de continuer « Selon 1 des 2 rapports confidentiels, le douanier a bien fouillé les bagages, mais n’aurait pas vu les lingots d’or. »

Le douanier en question, pris en photo sur le tarmac avec les bagages, a été contacté par la correspondante de France 24. Mais comme on s’en doutait, ni lui ni le directeur général des douanes n’a souhaité répondre aux questions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *