Il y a 10 500 ans, Madagascar était déjà peuplé d’hommes3 minutes de lecture

Il y a 10 500 ans, Madagascar était déjà peuplé d’hommes

Une équipe de chercheurs, dirigée par James Hansford de l’Institute of zoology de Londres, vient de découvrir la plus ancienne trace de peuplement de Madagascar par une famille d’hominoïdés datée de 10 500 ans. Cette importante découverte publiée dans le journal Science Advances (article en anglais) en 2018 amène à reviser nos connaissances sur l’histoire du peuplement de la Grande Ile.

Depuis des millions d’années, Madagascar forme une grande ile isolée du continent africain. La plus ancienne présence humaine connue à ce jour dans la Grande Ile a été datée de 4400 ans. De récentes découvertes menées par l’équipe de James Hansford repoussent cette première colonisation à une date bien plus lointaine.

Les fouilles archéologiques ont mis au jour les fossiles d’un spécimen d’Æpyornis maximus, un oiseau-éléphant vivant autrefois à Madagascar. Le membre inférieur gauche de l’animal présente plusieurs traces d’entailles et de fractures.

Echelle de taille, comparant celle d’un homme à celle d’un Æpyornis maximus, un oiseau-éléphant vivant autrefois à Madagascar © Prehistoric Fauna

Le saviez-vous ? L’Æpyornis maximus (oiseau-éléphant) était une espèce endémique de Madagascar. Il faisait partie des animaux à plumes les plus grands du monde. En effet, il pouvait atteindre une hauteur de 3 mètres et dépassait largement les 400 kg. Cette espèce endémique constituait autrefois la mégafaune de notre Ile, aux côtés des lémuriens géants qui ont également connu une extinction massive.

Des traces de boucherie réalisées par l’homme

Les archéologues ont réussi à conclure qu’il s’agissait de traces de boucherie. Ils écartent la possibilité d’une blessure naturelle et démontrent que les os de l’animal ont été entaillés avec des outils préhistoriques malgré le fait que ces derniers n’étaient pas présents sur le site. Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont également comparé les traces de boucheries décelées sur d’autres fossiles de mégafaunes malgaches datant de la préhistoire avec celles identifiées sur la carcasse de l’oiseau.

La partie colorée indique les os découverts par l’équipe de chercheurs qui présentent des traces de boucherie © Futura Sciences, James Hansford, Science Advances

L’âge de la mort de l’oiseau-éléphant a été estimé à l’aide de diverses techniques de radiométrie et de paléodosimétrie (datation au carbone 14). Toutes ces analyses convergent vers une date aux alentours de -8500 ans av. J.-C., c’est-à-dire il y a 10 500 ans. Hélas, en l’absence de restes d’hominidés, l’identité des Hommes qui peuplaient notre terre reste encore à ce jour inconnue.

Article connexe : Le mythe du Babakoto, l’ancêtre des Malagasy !

Une colonisation mystérieuse

Ces preuves indirectes de la présence très ancienne de l’homme à Madagascar ébranlent les connaissances instaurées jusqu’alors et posent de nouvelles questions sur les voies de colonisation de notre ile.

Nage sur une distance de 400 km même lors des périodes de bas niveau marin ? Une hypothèse non envisageable ! A moins que cette famille d’hominidés maitrisait un mode de navigation. Déplacement à la suite d’un événement tectonique ou par le biais d’une bande de terre aujourd’hui immergée ? Peut-être !

Bref, nous espérons en savoir davantage dans les années à venir !

One Comment on “Il y a 10 500 ans, Madagascar était déjà peuplé d’hommes”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *