Qui était le professeur Zafy Albert ?3 minutes de lecture

Avec le décès à 90 ans de l’ex-président Zafy Albert, artisan tenace de l’unité nationale malagasy, Madagascar perd un professeur en médecine, un mathématicien, un physicien et une partie de son histoire. L’ancien chef d’État est mort ce 13 octobre 2017 à la Réunion.

On l’appelait l’homme au chapeau de paille. Élancé et fort courtois, le président malagasy, Zafy Albert était réputé pour son amabilité. Il faisait figure de rassembleur. Madagascar en avait bien besoin quand le pays voulait sortir de la crise politique de 2009.

Un chemin assez atypique

Né le 1er mai 1927 à Ambilobe, une ville dans la province d’’Antsiranana, Zafy Albert venait d’une famille de paysans. Marié et père de 3 enfants, l’ancien président étudia à l’établissement protestant Paul Minault d’Androhibe. En 1951, il arriva dans l’Hexagone, plus précisément à Montpellier où il suivit une étude en médecine chirurgicale. Il obtint un diplôme de spécialisation en chirurgie thoracique. Durant ses études universitaires, il fut également titulaire d’une licence en mathématiques et en physique.

Patriote dans l’âme, il rentra dans son pays natal en 1970 pour exercer à Antananarivo. En parallèle, il enseigna la séméiologie ainsi que la pathologie chirurgicale à l’Université d’Antananarivo à Ambohitsaina.

Une vie politique mouvementée

Reconnu pour son expertise dans le domaine de la médecine, le professeur Zafy Albert a été choisi par le Général Gabriel Ramanantsoa durant le transitoire militaire de 1972 à 1975. Pendant cette période, l’homme au chapeau de paille occupait le poste de ministre de la Santé et des Affaires Sociales.

À la suite de l’assassinat du colonel Ratsimandrava, Didier Ratsiraka  s’accapare le pouvoir avec sa « Charte de la révolution socialiste malgache ». Ne partageant pas les mêmes convictions politiques du Capitaine de corvette, le professeur Zafy Albert reprit sa carrière de médecine. Quelques années plus tard, il a pris part à la  création de la Clinique des frères franciscains d’Ambanja, dont il fut le directeur.

À la suite de la loi du multipartisme instaurée durant le règne de l’Amiral Ratsiraka Didier, le professeur Zafy créé l’UNDD (Union Nationale pour la Démocratie et le Développement). Cette organisation est devenue un parti opposant œuvrant pour la création d’une nouvelle constitution pour Madagascar.

Un mandat présidentiel écourté

Après la crise politique de 1991, les partis politiques malagasy ont trouvé un accord et instauré un régime transitoire. Le natif d’Ambilobe devint alors Président de la Haute Autorité de l’État malagasy de 1993 à 1996.

Malheureusement, son mandat présidentiel fut écourté après un empêchement de l’Assemblée nationale. Vaincu par Didier Ratsiraka à la présidentielle de 1997, le professeur Zafy se retire temporairement de la scène politique.

Toutefois, l’homme aux chapeaux de paille revient sur le devant de la scène politique pour endosser le rôle de médiateur lors de la crise politique de 2009.

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *