La pollution impactera la santé des enfants nés à partir de 20202 minutes de lecture

La pollution impactera la santé des enfants nés à partir de 2020

Le réchauffement climatique et la pollution auront de graves conséquences sur la santé des enfants qui naissent aujourd’hui. Tel est le constat après une étude menée par le DR Nick Watts et publiée dans la revue médicale The Lancet. Asthme, AVC, problèmes cardiaques, malnutrition, maladies infectieuses… voilà autant de pathologies que peuvent contracter les enfants nés à partir de 2020.

La pollution de l’air impactera les enfants nés aujourd’hui

« Les changements climatiques peuvent présenter des risques sanitaires pour les enfants dont le système immunitaire est encore vulnérable aux polluants et aux maladies. », déplore le Dr Watts. Or, une pathologie qui se développe chez une personne durant son enfance a de fortes chances de s’aggraver à l’âge adulte.

Durant sa croissance, un enfant né aujourd’hui respirera tout au long de sa croissance de l’air toxique, provoqué par les combustions fossiles et favorisé par les changements climatiques. Ainsi, il pourra contracter diverses pathologies respiratoires pour ne citer que l’asthme, la bronchite, la légionellose et la broncho-pneumopathie.

D’après le rapport, les émissions de CO2 dans le monde continuent de s’aggraver, avec une hausse de près de 3 % entre 2016 et 2018. Notons d’ailleurs que le nombre de mortalités (environ 2,9 millions dans le monde) liées aux particules fines (PM 2,5) perdure.

Article connexe : Antananarivo : 2e capitale la plus polluée au monde !

Risques d’épidémies infectieuses

Outre les problèmes respiratoires, les générations futures pourraient également faire l’objet d’épidémies infectieuses si le réchauffement climatique persiste. Une hausse de température induit l’évolution d’agents pathogènes responsables du choléra et des maladies diarrhéiques ainsi que la prolifération des moustiques vecteurs d’infections.

« La dengue est actuellement la maladie virale la plus répandue dans le monde en raison de la hausse de température », souligne le rapport. S’il est fréquemment rencontré dans les régions tropicales et subtropicales, ce syndrome commence à envahir de plus en plus de territoires européens. 

Article connexe : En 2100, la terre sera hostile aux humains !

Problèmes de malnutrition

Le réchauffement climatique entrainera par ailleurs une réduction des récoltes, ce qui va impacter sur le prix des denrées alimentaires. Et puisque la population de Madagascar, y compris celle des autres pays du monde, connaitra une forte hausse dans 30 ans, nul doute que des phénomènes de malnutrition surviendront.

Pour finir, le DR Nick Watts a mis en exergue le fait que les enfants nés aujourd’hui seront soumis à divers phénomènes météorologiques extrêmes comme les inondations, les sécheresses, les canicules ou les feux de forêt. Il souligne ainsi la nécessité de « limiter le réchauffement climatique à moins de 2 °C » comme le prévoit le COP 21 à Paris.  

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *