ex presidente sud corée coupable 24 ans prison

L’ex-présidente sud-coréenne emprisonnée pour corruption et abus de pouvoir

L’ancienne présidente sud-coréenne Park Geun-hye a été condamnée à 24 ans de prison vendredi dernier. Elle est accusée de corruption, d’abus de pouvoir et de coercition.

La première présidente sud-coréenne Park Geun-hye a été accusée d’avoir contraint de grosses sommes d’argent aux grandes entreprises de la Corée du Sud dont la célèbre marque Samsung en échange de faveur politique. La somme qu’elle a pu percevoir s’élève à près de 23 milliards de wons soit 18millions d’euros. En plus de ses 24 années d’emprisonnement, elle devra payer 18 milliards de wons d’amendes à l’État.

Coupable malgré son dévouement total pour l’État sud-coréen

Première femme élue présidente dans l’État sud-coréen, Park Geun-hye a mis en place une campagne contre la corruption durant son mandat. C’est en mars 2017 qu’elle a été destituée et mise en détention provisoire en attendant son procès qui n’a eu lieu que vendredi dernier.

Park Geun-Hye est la fille du dictateur Park Chung -hee. Elle a passé son enfance dans la maison bleue avant d’aller étudier en Grenoble. Elle revient à Séoul en 1974 suite à l’assassinat de sa mère. Elle assume alors le rôle de première dame jusqu’au décès de son père en 1979. Élue député en 1998, elle gravit les échelons et devient présidente de la Corée de Sud en 2012. Durant son mandat, elle met en avant son dévouement pour l’État sud-coréen. Étant célibataire, elle considère la république de la Corée du Sud comme son foyer et le peuple sud-coréen comme ses enfants.

>> Article connexe >> : Arnold Schwarzenegger : De retour après une opération du cœur !

Sous l’influence de Choi Soon -sil, la « Raspoutine sud-coréenne » !

En 1970, Park Geun-hye était sous l’influence d’un certain Choi Tae-min, fondateur d’un mouvement sectaire. Ce dernier prétend avoir eu des visions de la défunte mère de la présidente. Après la mort de ce chef religieux, sa fille Choi Soon-sil pris la place de son père et exerçait à son tour une mainmise sur Park Geun-hye. C’est la raison pour laquelle elle est surnommée Raspoutine par les médias sud-coréens.

Complice de la présidente dans ses actions malsaines, Choi Soon-sil a été condamnée à 20 ans de réclusion pour abus de pouvoir et corruption, le tout dans l’affaire du « CHOI-GATE ».

Partagez l'article :

Mada Actus Info

Découvrez quotidiennement les actualités qui font le "buzz", les interviews, les insolites, les astuces pratiques... Mada-actus.info : le site d'actualité et d'infos pratiques sur Madagascar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *