L’argent (volafotsy) : ses vertus et sa place dans la société malgache2 minutes de lecture

tsangan'olona volafotsy

Nous sommes nombreux à les porter sans savoir exactement leurs vertus sur nous. Nous parlons ici des bijoux en argent ou volafotsy. Que ce soit une bague, un chevalier, un collier avec un ou plusieurs pendentifs, l’argent revient à la mode. D’ailleurs, c’est le métal « précieux » le plus accessible à tous.

Quels sont les bienfaits de l’argent ?

L’argent est un métal antimicrobien. Il aide notre organisme à lutter contre les infections. Il renforce aussi notre défense immunitaire et nous protège du rhume ou de la grippe par exemple. L’argent contribue aussi à la cicatrisation de nos plaies. Le port d’un bijou en argent équilibrerait notre humeur et notre stress grâce à ses propriétés naturelles agissant sur les perturbations électriques extérieures. 

Et ce n’est pas tout. L’argent purifierait notre corps de l’intérieur vers l’extérieur en absorbant nos différentes toxines. Il aiderait en plus à la guérison de l’hépatite et fixerait la Vitamine E. Pour les maladies de la peau et des articulations, l’argent serait une des solutions.

vangovango volafotsy
L’argent (volafotsy) aiderait à purifier le le corps.

L’argent vu d’un point de vue scientifique

Selon des études scientifiques, l’argent se démarque par sa haute conductivité électrique et thermique. Les ions positifs préservent notre corps des rayons électromagnétiques et améliorent la circulation sanguine. Ainsi, l’argent maintient l’équilibre de la température corporelle. Ces ions positifs se joignent aux récepteurs d’oxygène de notre corps qui sont chargés négativement pour lutter contre les bactéries et les infections.

A lire aussi : Les bienfaits du kininim-potsy ou Eucalyptus Globulus

L’argent (volafotsy) dans la société malgache

Grâce à ses vertus purificatrices, l’argent a une grande place dans la société malgache. Les anciens mettaient par exemple de l’argent dans leur bain, et ce pour se purifier le corps et l’esprit.

Pour les Ntaolo, l’argent éloignerait aussi les mauvais esprits. D’ailleurs, dans cette dimension mystique, dans certaines régions de Madagascar, les défunts sont enterrés avec des piastres en argent ou des « Tsangan’olona ». La Reine Rasoherina a été par exemple mise en terre dans un cercueil fait de 22 000 piastres fondues.

Dans le passé, une personne accusée au Tribunal ou qui se sent souillée se lave avec de l’eau sanctifiée et du « Tsangan’olona » pour se purifier. Les victimes de sorcellerie ou de ody gasy observent le même rituel. Et jusqu’à maintenant, pendant les séances de Tromba, l’argent et les « Tsangan’olona » jouent un grand rôle.

Partagez l'article :
fb-share-icon0
Tweet 20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *