Bientôt des spectacles de chanteurs à l’Assemblée Nationale ?

Bientôt des spectacles de chanteurs à l’Assemblée Nationale

Depuis le 8 janvier 2019, Andry Rajoelina est officiellement le président de Madagascar. Mais avant d’occuper la fonction suprême, celui-ci était surtout connu pour son activité de Disc Jockey (DJ) dans les années 90.

Une personnalité issue du monde de l’événementiel qui devient chef d’État, cela peut paraître inattendu, mais ce n’est pas inédit à Madagascar. Ici, les artistes n’hésitent pas à se mouiller dans la politique, quitte à perdre leur public et leur réputation.

Et des vedettes (chanteurs plus précisément) qui font de la politique dans la Grande Ile c’est monnaie courante. On pense bien sûr à Anyah, Rossy, Francis Turbo, Bodo ou encore à Dama.

Chanteurs = Députés ?

Dans le clan orange, des noms commencent à circuler pour ce qui est des élections législatives du 27 mai prochain. C’est notamment le cas des chanteurs ayant participé à la campagne électorale d’Andry Rajoelina :

  • Tsiliva (Morondava)
  • Jerry Marcoss (Antalaha)
  • Bezara Floginot (Andapa)
  • Jean-Aimé (Marovoay)
  • Dah’Mama (Befandriana)
  • Dadi Love (Antsohihy)
  • Sans oublier Rossy et Anyah (Antananarivo)

Cette liste a bien sûr fait l’objet de vives critiques sur les réseaux sociaux. Raison pour laquelle ni les artistes ni la mouvance MAPAR ne confirment ou réfutent ces informations.

A noter que les clans adverses (TIM et partis indépendants) ont également adopté cette stratégie. La candidature de certains artistes comme Bodo (3eme arrondissement d’Antananarivo), Théo Rakotovao (Toliara), Ninie Donia (Nosy Be) a été très remarquée.

Article connexe : Les politiciens Malagasy, les rois du mensonge !

Chacun son métier, les vaches seront bien gardées

Si la mouvance MAPAR voulait éviter de faire des vagues, elle a échoué. Les critiques qui se faisaient jusqu’ici à voix basse à son encontre sont de plus en plus audibles et directes. Dans la liste des récriminations, le consentement de la candidature aux législatives de certains artistes en guise de remerciements pour leur participation lors de la “propagande” d’Andry Rajoelina. Ajouté à cela, le niveau de compétence de certains chanteurs qui, d’après les observateurs, n’ont pas les capacités nécessaires pour façonner les lois de ce pays et contrôler le gouvernement.

Cette institution sacrée qu’est l’Assemblée Nationale va-t-elle partir en Kilalaky et en Salegy ? Affaire à suivre !

Partagez l'article :

About Mada Actus Info

Découvrez quotidiennement les actualités qui font le "buzz", les interviews, les insolites, les astuces pratiques... Mada-actus.info : le site d'actualité et d'infos pratiques sur Madagascar.

Voir toutes les publications de Mada Actus Info →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *