Drako hely : la chanson qui conseille les femmes malgaches à se prostituer3 minutes de lecture

Rijade Drako hely : la chanson qui conseille les femmes malgaches à se prostituer

Mais où va le monde ? Une chanson osée et incitant à la prostitution a créé la polémique. Plusieurs internautes ont en effet été choqués par les paroles de Rijade dans sa chanson « Drako hely », un message qui s’adresse directement aux femmes malgaches et qui propose d’utiliser intelligemment leur « partie intime » pour sortir de la pauvreté.

A quand la réaction du ministère de la Culture face à cette chanson à connotation douteuse ?

« Nazahoako vadiana, nazahoako ariana, nahitako hasambarana… nandihanako andafy… Drako hely… Fa koa ndreky hainao tsara mampiasa izy. Tsy voatery mandeha à l’école vao mahita Etats-Unis. ».

« Grâce à elle, j’ai pu trouver un compagnon, j’ai pu devenir riche, j’ai trouvé le bonheur… Grâce à elle, j’ai pu sortir de Madagascar… Drako hely (partie intime)… Si tu sais t’en servir, tu réussiras dans la vie. Tu n’as pas besoin d’aller à l’école pour découvrir les États-Unis. »

Dans le dialecte du nord de Madagascar, « drako hely » signifie en réalité “compagnon fidèle”, mais dans la chanson de Rijade, le terme a un sens caché [mais pas bien caché par contre]. Ici, le mot est utilisé pour désigner la partie intime de la femme.

Telles sont donc les paroles du titre de Rijade mis en ligne le 11 octobre 2019 sur YouTube. Cette chanson “grivoise” exhorte les filles malgaches à offrir leur partie intime pour s’en sortir dans la vie. Sans surprise, le single a suscité l’indignation du plus grand nombre. À commencer par Koto Lilahimahitsoambo qui n’a pas hésité à donner son point de vue.

C’est une chanson d’incitation à la prostitution. Si elle (Rijade, ndlr) veut être une prostituée, ça ne pose aucun problème. Par contre, il ne faut pas encourager les jeunes filles malgaches à suivre sa voie”, s’insurge le blogueur qui rappelle qu’il n’est pas nécessaire de vendre son corps pour sortir de la pauvreté. Koto dénonce une femme (Rijade, ndlr) qui profite de la précarité rencontrée par les femmes malgaches en proposant une solution indigne, voire immonde.

Il a donc lancé sur sa page Facebook un appel aux radios, aux chaînes de télévision et aux sites internet, leur suggérant tacitement de boycotter le single de Rijade intitulé « Drako hely ».

Article connexe : Pourquoi certaines femmes malgaches veulent épouser des « Vazaha » ?

Le débat sur la prostitution à Madagascar relancé

Cette affaire relance aussi le débat sur la prostitution des femmes à Madagascar. La pauvreté dans la Grande Île pousse de plus en plus de femmes – les mineures surtout – à adopter la solution de facilité de la prostitution. Malheureusement, les autorités restent inertes (ou sont dépassées ?) face à ce fléau. 

Pour lutter contre la prostitution et le proxénétisme à Madagascar, tout le monde doit agir à son niveau, que ce soit l’État ou la Société malgache. Hélas, certains artistes qui devraient être des modèles et des éducateurs sont devenus des mauvais exemples pour les jeunes.

À noter que le proxénétisme et l’incitation à la prostitution sont des actes illégaux et peuvent tomber sous le coup de la loi.

Partagez l'article :

One Comment on “Drako hely : la chanson qui conseille les femmes malgaches à se prostituer”

  1. Il faut voir les choses dans un autre angle aussi avant de sortir un tel article, vas y demande la qu’est ce qu’elle voudrai dire dans sa chanson.
    Les jeunes d’aujourd’hui est la victime de ce genre d’article que vous écrivez avec tant d’ignorance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *