L’artisanat malgache : une pléiade de facettes

L’artisanat malgache est un art ancré dans les traditions les plus profondes. Transmis de génération en génération, il bénéficie aujourd’hui d’un savoir-faire exceptionnel reflétant la culture du pays, empreinte d’une civilisation séculaire.

L’artisanat malgache, tout un art

L’artisanat à Madagascar se dévoile sous différentes facettes : l’art de la sculpture sur bois, de la poterie, de la vannerie, de la fabrication d’instrument de musique, de la broderie ou encore de la marqueterie. Bien difficile de faire l’inventaire complet de tout ce que couvre l’artisanat malgache, néanmoins, certains métiers se démarquent et sont indissociables à Madagascar dans nos esprits.

La sculpture sur bois à Madagascar

La sculpture sur bois malgache fait l’objet d’une longue tradition d’innovations techniques et stylistiques. Cette forme d’artisanat malgache est apparue depuis la naissance de la civilisation dans la grande île et continue d’être une branche à fort potentiel dans le pays.  Les essences d’arbres les plus choisis sont notamment le bois de rose, le bois d’ébène et le palissandre… Les artisans malgaches suivent toujours les techniques ancestrales de production, mais chaque pièce est unique en son genre, qu’il s’agisse de masque, de chaise, de meuble, de statuette, d’objets de décorations ou de tableaux.

L’art malgache de la soie

La sériciculture et l’artisanat de la soie ont une très longue histoire et ont participé à la réussite de l’artisanat malgache. En effet, Madagascar est aujourd’hui au 5e rang sur le marché mondial. Le savoir-faire de la soie se transmet de famille en famille ou de maître à apprentis dans la Grande ile. Il est notamment facile de trouver à Madagascar de la soie sous toutes ses formes. Cette matière noble se décline en écharpe, en « lamba », en robe, etc. Les marchés d’objets artisanaux d’Antananarivo ou même en province vous donneront un bon aperçu du travail possible avec la soie.

L’art malgache de la broderie

La broderie occupe une place de choix dans l’artisanat malgache, mais également dans le domaine du textile. C’est une technique de décoration des tissus qui consiste à embellir un tissu avec de simples fils ou avec des matériaux tels que les paillettes, les perles ou même des pierres précieuses. Si aujourd’hui, les ateliers de broderies utilisent des techniques mécaniques, la plupart des artisans malgaches se tournent encore vers le procédé manuel.

Les tissus brodés sont principalement des linges de maison comme les nappes, les serviettes, les chemins de table, les draps… Nosy be, une île paradisiaque située au nord-ouest de la Grande ile, est notamment le berceau de la broderie à Madagascar.

La fabrication d’instruments de musique malgache

La conception d’instrument de musique est un procédé unique à Madagascar. Il se traduit par des techniques ancestrales, mais également innovantes. La beauté de cet art se retrouve dans les outils utilisés, les matériaux nobles et bien évidemment dans la réalisation de l’œuvre. Le processus de fabrication doit se pratiquer avec une extrême concentration. Dans la Grande île, bon nombre d’ateliers perpétuent les techniques et les traditions de conception de ces instruments faits main. Si vous décidez de voyager à Madagascar, vous pourrez également tenter l’expérience et apprendre quelques rudiments de cet art ancestral.

Parmi les instruments à vent typiquement malgache, on peut notamment citer la « sodina », une sorte de flûte et la conque marine. Dans la catégorie des instruments à cordes, vous pouvez découvrir le « lokanga voatavo » ou la « valiha », des instruments revisités d’origine asiatique. Enfin, il y a le « lamako », le « hazolahy », le tambour et la grosse caisse chez les instruments à percussion.

L’art malgache de la vannerie

Le sisal, cette fibre extraite des feuilles de « l’Agave sisalana » et le raphia, cette matière fibreuse issue des feuilles du Palmier « Raphia farinifera » sont l’un des matériaux les plus utilisés dans la vannerie malgache depuis des lustres. Aujourd’hui, elles sont encore travaillées dans plusieurs ateliers à travers le pays. Les techniques de tressage des fibres sont si nombreuses qu’il est presque impossible de les nommer toutes. Lors d’un séjour à Madagascar, vous pourrez vous arrêter dans des ateliers ou visiter un marché par exemple et vous offrir de magnifiques sacs, paniers, chapeaux ou rideaux. Les Malagasy aiment acheter des produits de vannerie, qui pour eux sont des produits de décorations.

L’art malgache de la poterie

L’argile, cette matière rocheuse naturelle à base de silicates, est utilisée depuis des siècles dans la tradition malgache. Par ses propriétés uniques, elle est transformée en d’incroyables chefs d’œuvres (vases, récipients, statuettes…). Mais avant d’être mis en vente, ces derniers doivent être cuits dans un four géant pour pouvoir bénéficier d’une excellente longévité. À noter qu’il existe plusieurs techniques de façonnage dans la poterie malgache. Parmi elles figurent le modelage, l’estampage, le montage au colombin, le montage à la plaque, le tournage et le coulage.

L’art malgache de la marqueterie

Utilisée dans la décoration d’objets en bois depuis le début de la civilisation malgache, la marqueterie est une technique consistant à creuser un placage de bois pour y placer diverses matières comme des os, des cornes, de l’ivoire, des pâtes de verre… Cette technique décorative fut très utilisée et s’est vite diffusée partout à Madagascar.

Les marqueteurs malgaches confectionnent de très beaux tableaux à partir de pièces en bois naturel de différentes couleurs. Les tableaux montrent des scènes de vie ainsi que des reproductions d’album. Une fois le montage réalisé, la pièce finale est polie puis vernie.

Acheter des produits issus de l’artisanat malgache

Lors de votre séjour à Madagascar, vous pourrez profiter pour découvrir des nombreux ateliers d’artisans et ramener chez vous quelques beaux souvenirs issus de l’artisanat malgache. Ses boutiques spécialisées proposent de nombreux produits artisanaux. Vous pourrez facilement trouver des adresses de renoms sur le web.

Présente de manière relativement homogène sur l’ensemble de l’ile, les petits ateliers artisanaux malgaches forment un tissu dense d’activités au service de la population, des sociétés et de l’économie locale. L’artisanat est un vecteur de l’économie malagasy et il n’est pas prêt de tirer sa révérence.

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *