Économie : le secteur informel prédomine

instat madagascarD’après les dernières données fournies par l’INSTAT, le secteur informel gagne de plus en plus de terrain à Madagascar. Aujourd’hui, 93 % des activités économiques de la Grande Île sont considérées comme illégales. . De plus, un nombre croissant de jeunes se lancent dans des emplois non déclarés.

Les chiffres sont inquiétants si l’on se réfère aux dernières statistiques officielles communiquées par l’INSTAT. Près de 300 000 jeunes atterrissent chaque année sur le marché du travail, mais au moins 75 % d’entre eux se retrouvent tous dans l’informel. De plus, 90 % des travailleurs évoluent dans ce dernier.

Le marché du travail dans la Grande Île est ainsi essentiellement caractérisé par la recrudescence des emplois non déclarés. Autrement dit, une bonne partie des travailleurs malgaches ne jouit pas du statut légal de salarié et n’est donc pas affiliée à la CNAPS. À ce propos, il est à noter que le taux de salarisation de la région Sofia est le plus déplorable, soit 2,7 %, si le plus élevé est celui d’Analamanga avec 30 %.

Plusieurs indices confirment d’ailleurs que cette situation n’est pas le fruit du hasard. Pour preuve, le taux de chômage dans le pays s’élève aujourd’hui à 6 %, ce qui est indissociable de la montée de l’informel. À cela s’ajoute le faible taux d’urbanisation, soit 2 % seulement. Les ouvriers sont par ailleurs sous-payés et la majorité d’entre eux exerce deux ou trois métiers souvent informels pour arrondir leurs fins de mois. Bref, les chiffres parlent d’eux-mêmes.

Partagez l'article :

Mada Actus Info

Découvrez quotidiennement les actualités qui font le "buzz", les interviews, les insolites, les astuces pratiques... Mada-actus.info : le site d'actualité et d'infos pratiques sur Madagascar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *