MLM (Marketing de réseau) : un véritable fléau à Madagascar6 minutes de lecture

MLM (Marketing de réseau) : un véritable fléau à Madagascar

Longrich, MWR life, Crowd1… ces noms vous disent quelque chose ? C’est ce qu’on appelle communément des sociétés MLM. Comment fonctionnent-elles ? Sont-elles une arnaque ou une opportunité d’affaires dans un pays comme Madagascar ? Réponses !

Dans un pays comme Madagascar, attristé par la famine et l’appauvrissement, toute occasion de gagner de l’argent est la bienvenue surtout, lorsqu’il s’agit de ne pas trop se tuer au travail. Tout le monde aspire à devenir riche en un temps record : est c’est là la promesse du marketing de réseau, communément appelé MLM (pour Maxi Level Marketing). Née dans les années 40 aux États-Unis, cette industrie s’est répandue dans la Grande Ile depuis ces dernières années avec la garantie d’enrichir les Malgaches. Certaines personnalités malgaches sont même devenues de véritables ambassadrices de ces enseignes. Alors, qu’en est-il ? 

La réalité est en fait tout autre !

Gagner de l’argent grâce au marketing de réseau est loin d’être simple. Concrètement, s’inscrire à un quelconque réseau de MLM requiert généralement plusieurs dizaines d’euros, voire milliers, choses que les Malgaches n’ont pas forcément.

Dans les faits, la personne nouvellement inscrite investit une certaine somme pour acquérir le produit (ou service) et doit suivre une formation auprès de ses parrains pour être en mesure de convaincre d’autres « proies » de rejoindre le réseau pyramidal. Mais l’étape la plus difficile reste justement le recrutement de filleuls, qui à leur tour vont enrôler d’autres participants. Le prix du ticket d’entrée (c’est-à-dire l’argent de l’inscription) permettra l’enrichissement des personnes situées aux niveaux supérieurs de la pyramide.

MLM à Madagascar : Arnaque ou opportunité ?

Il faut savoir que le MLM peut être une opportunité pour certains, mais assurément une occasion de se faire arnaquer pour d’autres. Beaucoup de Malgaches, des jeunes surtout, s’y sont déjà engagés, mais ont ensuite perdu beaucoup d’argent. Certains se sont même endettés. Les promesses d’enrichissement faites par les recruteurs incitent à investir de l’argent afin de gagner plus en un rien de temps. Hélas, le processus de travail n’est pas aussi simple. À Madagascar, de nombreuses sociétés ont déjà dévalisé de grosses sommes d’argent aux investisseurs pour qui le MLM serait leur planche de salut.

Un travail relativement facile sans effort, c’est ce dont rêvaient la plupart d’entre nous. Devenir riche avec ou sans diplôme séduit de plus en plus de Malgaches. Certains jeunes étudiants misent même sur leurs écolages dans le but de les décupler, mais en vain : il n’y a jamais eu de vrai retour financier.

Les études le prouvent. Plus de 95 % de personnes abandonnent le MLM après une première année dont 85 % au cours des 3 premiers mois. Ces dernières avertissent ainsi leurs proches de ne pas plonger dans cette affaire douteuse. D’ailleurs, rares sont ceux qui ne connaissent pas quelqu’un qui a déjà eu une mauvaise expérience avec le MLM à Madagascar.

Article connexe : Madagascar est riche mais pourquoi les Malgaches sont pauvres ?

Une pratique pourtant illégale à Madagascar

« L’article 40 suivant la loi n° 2015-014 sur les garanties et la protection des consommateurs portant sur les pratiques commerciales illicites stipule que le fait par tout commerçant, industriel, prestataire de service ou artisan de proposer à une personne de collecter des adhésions ou de s’inscrire sur une liste, en lui faisant espérer de gains financiers résultant d’une progression géométrique du nombre des personnes recrutées ou inscrites, représente une infraction. » 

Le MLM, la meilleure façon de perdre ses amis et sa famille

Proposer à un ami ou à un membre de la famille de s’inscrire dans un réseau MLM commence toujours de la même façon. Vous vous rencontrez pour une sortie ou vous parlez sur les réseaux sociaux. Vous vous échangez des nouvelles après de longs moments sans discuter et là, vous vantez la réussite de votre nouveau business. Mais à la fin, vous devez dire à cette personne qu’il doit devenir votre filleul et surtout payer. Et c’est à cet instant que la tension commence à s’installer. Votre proche ne souhaite pas vous dire NON et vous, vous vous sentez mal à l’idée qu’il devine que votre VRAIE intention était en réalité de lui demander de payer.

  • Combien d’amitiés se sont brisées à cause du MLM ?
  • Combien d’amis un réseauteur a-t-il perdu en recommandant une opportunité de marketing de réseau ?

MLM à Madagascar : le mythe de l’argent facile

Vous l’aurez donc compris, ce qui se dit à propos du MLM à Madagascar est chimérique, loin de faire gagner de l’argent étant donné que les chances de prospecter une personne crédule en ces temps de crise sont très infimes.

Au vu de la situation, le MLM ne constitue pas une opportunité pour devenir riche, mais plutôt un bon moyen de perdre rapidement son argent. Il s’agit d’un business sans chemin retour. Une fois inscrite, la personne recrutée ne peut plus rebrousser chemin puisqu’il n’y a pas de remboursement. Soit vous vous resignez à perdre votre investissement de départ, soit vous mouillez le maillot pour réussir à enrôler d’autres personnes.

Article connexe : Zoom sur la mentalité des Malgaches !

Pourquoi le MLM ne va pas connaître un succès à Madagascar ?

La plupart des Malgaches qui se sont engagés dans une société MLM connaissent peu de succès et abandonnent au bout de quelques mois. Très souvent, ces derniers baissent les bras en criant à l’arnaque, ce qui n’est pas totalement vrai. Cette industrie ne connaîtra pas une réussite dans notre territoire tout simplement parce que ses inconvénients sont plus nombreux que ses avantages :

Les atouts du MLM :

  • Développement exponentiel grâce au développement du réseau
  • Business model intéressant
  • Une opportunité pour les personnes les plus motivées

Les inconvénients du MLM :

  • Un investissement faramineux, de quelques dizaines à plusieurs milliers d’euros
  • Peu de réseauteurs deviennent réellement riches et beaucoup perdent de l’argent et surtout des amis
  • Les produits (ou services) sont généralement chers et de mauvaise qualité
  • Difficulté de recrutement à cause de la mauvaise réputation du marketing de réseau
  • Fort taux d’abandon
  • Le recrutement de filleul est extrêmement chronophage et requiert beaucoup de travail, contrairement aux idées reçues.

One Comment on “MLM (Marketing de réseau) : un véritable fléau à Madagascar”

  1. Avez-vous déjà lu le livre de Robert Kyiosaki, « L’entreprise du 21ème siècle »,
    Sinon, à votre place, je n’aurai jamais écrire cet article!!
    On verra d’ici 3 ou 4 ans, l’avenir du MLM à Madagascar!!! Mais moi, personnellement, j’ai déjà touché plus de centaine d’euro dans cette activité!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *