Corruption Hery Rajaonarimampianina

Prouvez-moi que les Malgaches sont pauvres ! Voici 8 preuves

« Prouvez-moi que les Malgaches sont pauvres ! » : Nous sommes en 2016 et nous nous souvenons tous de cette phrase du Président Hery Rajaonarimampianina. Selon ce dernier, les Malgaches sont loin de croupir sous la pauvreté et que le pays emprunte la bonne voie en termes de développement.

Le lundi du 14 mai 2018, nous avons pu assister à la distribution de produits alimentaires qui a eu lieu au Palais des Sports de Mahamasina en l’occasion du lancement de la Semaine Africaine de Vaccination. Néanmoins, force est de constater que ce rassemblement initié par le Chef de l’État a tourné au vinaigre. Durant cette triste journée, le monde entier a découvert sous ses yeux une population affamée, des personnes qui, poussées par l’instinct de survie, n’ont pas hésité à ramasser des féculents et des miettes de riz tombées par terre.

Cet événement, ô combien malheureux, nous a inspiré cet article ! Dans les lignes qui suivent, nous allons prouver à quel point la population malagasy a aujourd’hui tendance à s’appauvrir davantage.

L’alimentation

Madagascar est un pays riche en ressources naturelles alors que les Malagasy sont extrêmement pauvres. Dans la Grande Ile, le peuple ne parvient pas à manger à sa faim. Plus besoin d’étaler plusieurs lignes pour prouver ce fait. D’ailleurs, cette triste vidéo en est la preuve.

La croissance du PIB

À Madagascar, le taux de croissance du PIB est très faible, ce qui réduit une baisse du niveau de vie dans le pays.  Le pays occupe actuellement le 4e rang du classement des pays qui présente le moins de richesses par habitant, avec un PIB par habitant de 424 dollars. D’après la Banque Mondiale, 92 % des Malagasy vivent sous le seuil de pauvreté.Hery Rajaonarimampianina appauvrit davantage Madagascar

Les inégalités

À Madagascar, on constate de fortes inégalités de revenus. Les riches (politiciens véreux, cadres…) vivent aisément dans les quartiers résidentiels alors que la masse populaire continue à crouler dans les bidonvilles avec leur lot de problèmes quotidiens.Présidence de Madagascar sous Hery Rajaonarimampianina

La dépendance

Nul besoin d’être économiste pour savoir que Madagascar est dépendant. La Grande Ile est malade de sa forte dépendance financière, commerciale et technologique à l’égard des pays étrangers.

La santé

Selon l’Unicef, le système de santé de Madagascar est dans une cruelle nécessité. Chaque année, plus de 40 000 enfants, soit 5 par heure, meurent avant d’atteindre les 5 ans. D’ailleurs, les soins médicaux sont relativement chers par rapport aux salaires moyens des Malagasy, surtout ceux situés dans les zones rurales.

Le chômage

Chaque année, des jeunes arrivent sur le marché de l’emploi à Madagascar. Malheureusement, la création d’emploi est pauvre. Plus de 80 % des Malgaches sont concernés par le chômage déguisé. En d’autres termes, la population malagasy travaille en grande partie dans le secteur informel où elle travaille sans aucune garantie contrat stable ou de revenu. Les victimes sont majoritairement des femmes (près de 60 % de la population) et les jeunes (15 %), notamment ceux âgés entre 20 et 25 ans.

L’instabilité politique

Madagascar est le théâtre de crises politiques répétitives : 1972, 1991, 2002, 2009. 2018 s’annonce aussi comme une année de crise pour la Grande Ile avec le mouvement des 73 « Députés pour le changement » qui réclament la démission du président Hery Rajaonarimampianina.Député Rossy

La démographie

Dans notre pays, le taux de natalité et de fécondité est en hausse significatif. On pourrait même évoquer une explosion démographique à Madagascar. Selon l’enquête nationale de suivi des Objectifs du Millénaire pour le Développement (ENSOMD), les adolescents de 15 à 19 ans dans le pays présentent un taux de fécondité de 163 % (pour mille), ce qui est astronomique. Seuls 33 % de la population, de 15 à 50 ans, recourent à des moyens contraceptifs. Cet accroissement exponentiel de la population accentue bien évidemment la demande sociale à l’instar des problèmes d’habitat, de nourriture, d’éducation, de santé, etc.

Bien évidemment, il existe d’autres preuves qui peuvent être présentées pour montrer le désarroi du peuple malagasy comme la désarticulation financière et le dualisme économique ou encore le taux d’insécurité qui monte en flèche.

Nous espérons que la lecture de cet article pourra réveiller la conscience collective et amener un changement radical au niveau de la manière de penser des politiciens.

Partagez l'article :

Mada Actus Info

Découvrez quotidiennement les actualités qui font le "buzz", les interviews, les insolites, les astuces pratiques... Mada-actus.info : le site d'actualité et d'infos pratiques sur Madagascar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *