Sortie de route à Ankazobe vingt fidèles du FJKM périssent

Madagascar en deuil : une tragédie routière à Ankazobe

Près de 30 morts, 85 blessés dont 6 gravement : des chiffres catastrophiques qui n’ont pas manqué de provoquer un vif émoi dans toute la grande île. Ce tragique accident s’est déroulé la nuit de lundi au mardi aux environs d’Ankazobe. Retour sur les événements.

Plusieurs centaines de blessés transportés à l’hôpital

L’accident est survenu le mardi 1er aout peu après minuit sur la route nationale 4 reliant Antananarivo et la région Itasy. Le car « Boeing » à étage dans lequel se trouvaient des centaines de personnes a vraisemblablement chuté dans un ravin de 20 mètres. Bilan : près de 30 morts, 85 blessés dont 6 dans un état critique. Bon nombre de passagers ont été bloqués à l’étage du véhicule. Les rescapés ont été évacués vers l’hôpital d’Ankazobe, d’autres ont été transportés à Antananarivo à l’HJRA. À noter que la plupart des victimes étaient des jeunes à destination de Mahajanga pour une réunion annuelle des scouts et des jeunes de l’Église réformée malgache FJKM.

Un apprenti chauffeur à l’origine de l’accident d’Ankazobe

Ce terrible accident s’explique par l’inexpérience du chauffeur, qui n’était pas d’ailleurs le chauffeur titulaire, selon la gendarmerie nationale. Le novice a raté un passage de vitesse alors que le véhicule se lançait sur une côte. L’autocar a ainsi calé, reculé, puis basculé dans la gorge. Malheureusement, après avoir subi plusieurs tonneaux, le “boeing” a explosé à cause du moteur qui a pris feu.

Le conducteur, un jeune homme, a été transporté à l’hôpital HJRA de la capitale où il est soigné de ses blessures et mis en garde à vue.

Un accident provoquant l’émoi dans tout le pays

Les fonctionnaires haut placés et les personnalités du pays ne se sont pas fait attendre pour réagir. Le ministre des Transports Ramarcel Benjamina RAMANANTSOA s’est déplacé à Ankazobe sur le lieu de l’accident, suivi par Hery RAJAONARIMAMPIANINA, le Président de la République. Ce dernier a d’ailleurs promis que l’État malagasy prendra en charge les frais des obsèques des victimes, mais également les frais médicaux des rescapés. Le Père PEDRO, quant à lui, a accouru à l’HJRA pour encourager les familles endeuillées.

Partagez l'article :

Mada Actus Info

Découvrez quotidiennement les actualités qui font le "buzz", les interviews, les insolites, les astuces pratiques... Mada-actus.info : le site d'actualité et d'infos pratiques sur Madagascar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *