Comment éviter un accident de moto ?4 minutes de lecture

Comment éviter un accident de moto ?

Sur la route, un accident en moto a 20 fois plus de risques d’être mortel qu’un accident en voiture. Sans carrosserie (carrosserie « vatana » comme on le dit chez nous), les motards sont vulnérables et peuvent s’exposer à des chocs violents. En tant que motards, nous avons déjà tous chuté ou connaissons tous des amis qui ont malheureusement perdu la vie lors d’un accident en moto.

Voici quelques précieux conseils pour éviter les accidents à moto !

Les facteurs de risque en moto

  • L’état de la chaussée: comme vous le savez, l’état des routes à Madagascar est catastrophique, même en ville. Or, l’adhérence d’une moto est instable. Nid de poule, chaussée dégradée, gravillons… voilà autant d’éléments qui peuvent nuire à votre confort de conduite. La prudence est donc de mise.
  • L’alcool : la consommation d’alcool est incompatible avec la conduite d’une moto. Ses effets néfastes sont multiples : troubles de la vision, réduction des réflexes, baisse de la vigilance, modification du comportement, troubles de la coordination…
  • La vitesse excessive: après l’alcool, l’excès de vitesse est la 2e cause d’accident mortel sur la route.
  • La météo: la pluie réduit la visibilité, les coups de vent peuvent déclencher des écarts de trajectoire, la chaleur peut amener à ne pas porter les équipements de protection, le froid paralyse les membres.
  • L’état de la moto: l’état mécanique et fonctionnel de la moto est primordial. Pensez à vérifier régulièrement les freins, les pneus et les feux.

1) La règle la plus importante pour éviter un accident à moto : se mettre à la place des autres usagers de la route

En tant que motard (ou scootériste), on est bien placé pour dire que le principal danger : C’EST LES AUTRES ! De ce fait, il faut doubler de vigilance dans les « zones rouges » ou « zones de danger ». Ces zones de danger sont généralement :

  • Les ronds-points et les intersections
  • Les tournants
  • Et les voies rapides

Ainsi, en empruntant ces zones rouges, notre conseil est le suivant : considérez que vous êtes en danger et adaptez votre comportement en conséquence afin d’anticiper les éventuelles difficultés : ralentissez, regardez à droite et à gauche.

Quelle que soit votre position, même si vous êtes prioritaire, mettez-vous toujours à la place des autres conducteurs :

  • Vous roulez sur le côté droit d’une voie rapide et vous voyez un automobiliste qui essaie de s’insérer sur votre voie : soit vous considérez que le conducteur ne vous a pas vu et vous décélérez. Soit vous considérez que c’est un « fou du volant » qui n’a aucun respect pour les motards et donc vous ralentissez. Dans tous les cas, vous devez ralentir.
  • Dans un rond-point ou un tournant, considérez toujours que vous êtes invisible. Il arrive que d’autres usagers vous coupent et s’engagent sur le rond-point sans vous avoir vu. Ici encore, la prudence est de mise. N’hésitez pas à ralentir et à klaxonner si besoin.

IMPORTANT : Les automobilistes, camionneurs et autres usagers de la route avouent avoir des difficultés à voir les motards. Le danger peut alors survenir dès lors où le motard s’imagine avoir été vu alors qu’il ne l’a pas été.

Article connexe : Attention ! Le vol de scooters atteint son paroxysme à Antananarivo !

2) La protection : un élément primordial !

On ne va pas s’attarder dessus, mais le port d’un équipement adapté reste la base pour éviter les accidents graves en moto. Casque intégrale, gants, pantalon coqué, chaussures… ce n’est pas par hasard si les pilotes de MotoGP, malgré leur crash à plus de 300 km/h, s’en sortent indemnes (généralement).

3) L’inexpérience du motard : mise en cause dans les accidents mortels en moto

Le manque d’expérience des débutants, la reprise de la moto après un long temps d’arrêt ou la conduite d’une nouvelle machine sont à l’origine de plusieurs accidents. D’ailleurs, les conducteurs de motos les plus touchées par les accidents restent les 18 – 33 ans. Les jeunes pilotes n’ont pas encore nécessairement tous les réflexes de la conduite à moto ou en scooter.

Avec l’expérience, un motard apprend à étudier son environnement : anticiper l’attitude des automobilistes, détecter un nid de poule, ralentir au bon moment, s’engager sans hésitation sur une voie rapide…

Vous connaissez désormais les attitudes à bannir et à adopter pour éviter les accidents à moto. Avant de nous quitter, voici d’autres règles de sécurité à ne pas oublier :

  • Évitez de doubler un véhicule par la droite.
  • Respectez la distance de sécurité.
  • Faites-en sorte d’être vue par le rétroviseur de la voiture devant vous.
  • Allumez constamment vos feux, que ce soit durant la journée ou la nuit.
  • Adaptez votre vitesse selon le trafic routier. En d’autres termes, sachez accélérer et ralentir en fonction de la circulation des autres véhicules.

Article connexe : Chers scootéristes, arrêtez d’être aussi inconscients !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *