Antso Bommartin

Antso Bommartin : À la rencontre d’une « clasheuse » !

Elle est toute jeune, réside à Antananarivo et plus de 20 000 personnes suivent son quotidien sur Facebook et YouTube. Antso Bommartin, « Facebook addict », «  Youtubeuse » et surtout « Clasheuse » depuis novembre 2016, nous révèle aujourd’hui sa vision du statut d’influenceuse, encore méconnu il y a de cela quelques années.

 

  • Mada Actus Info : Pourrais-tu te présenter rapidement aux lecteurs de Mada Actus Info de manière à mieux cerner ton profil ?
  • Antso Bommartin : Salut ! Je m’appelle Antso RAMANAMPISOA (Surprise ! C’est mon nom de jeune fille). J’ai épousé un certain monsieur Bommartin, d’où le nom sur ma page et sur ma chaine Youtube « Antso Bommartin». Je suis mère d’une petite fille adorable, et bientôt mère de 2 bébés. J’ai 25 ans et je travaille dans le monde de l’organisation et l’événementiel, notamment dans les services traiteurs.  Bien évidemment, comme vous l’aurez remarqué, je suis devenue, depuis peu, une Youtubeuse et une facebookeuse (si ça ce dit hihi !).

« Les messages coup de gueule passaient plus en vidéo et avec beaucoup d’humour »

  • Mada Actus Info : Pourquoi as-tu choisi de devenir influenceuse ?
  • Antso Bommartin : En fait, je n’ai pas choisi d’être influenceuse ! Au début, c’était juste pour émettre mon opinion. J’ai posté un vidéo coup de gueule, suite à une annonce du gouvernement portant sur l’interdiction du port de sandale durant la francophonie ! J’ai fait ma folle et je me suis filmé avec mon petit téléphone de l’époque… Bizarrement, j’ai été visionné plus de 5000 fois, ce qui était énorme quand même ! Suite à ce premier post, j’ai pu constater que les messages « coup de gueule » passaient plus en vidéo et avec beaucoup d’humour… C’est ainsi que j’ai continué à poster des vidéos. Aujourd’hui, mise à part les « clashs », je me suis aventurée sur d’autres sujets comme les covers, les conseils bien-être, les DIY, etc. Bien sûr, les messages « coup de gueule » resteront a jamais mes sujets de prédilection, et cela a fait de moi l’influenceuse que je suis aujourd’hui !

 

  • Mada Actus Info : Comment as-tu eu l’idée de te lancer sur les réseaux sociaux ?
  • Antso Bommartin : À l’étranger, les réseaux sociaux sont presque considérés comme des médias à part entière. J’ai déjà travaillé dans le monde de l’audio visuel. De plus, on m’a déjà proposé de diffuser mes clashs sur une des chaines de Tana, mais j’ai refusé. Je préfère rester sur les réseaux sociaux. Là au moins, t’es comme un électron libre, t’as le droit de parler de ce que tu veux (avec modération bien sûr), tu es plus libre sur les scénarios, etc. D’ailleurs, une fois, j’ai déjà posté une vidéo depuis ma chambre, car j’avais la flemme de me réveiller. De plus, ce que j’aime tout particulièrement sur les réseaux sociaux, c’est évidemment la proximité avec les « followers« . En effet, je peux facilement échanger avec eux via les commentaires, que ce soit sur Facebook ou YouTube.

A lire également >> : À la rencontre d’un homme Malagasy transformé en femme

  • Mada Actus Info : As-tu toujours rêvé de devenir célèbre ?
  • Antso Bommartin : Bien sûr, j’ai toujours rêvé de devenir une star, comme toutes les petites filles d’ailleurs [Rire].

« Tous ces personnages que j’incarne sont en fait des imitations de personnes que j’ai déjà côtoyées »

  • Mada Actus Info : D’où te viennent tes idées délirantes, tes sources d’inspiration ?
  • Antso Bommartin : En fait, je m’inspire souvent de notre société ! Dans mon cas par exemple, j’incarne plusieurs personnages inspirés des gens qui m’entourent ou que je fréquente (je vise hihi !). La plus connue est « Haingo Jaune Poussin » une artiste chanteuse (comme elle le prétend) qui n’a aucune notion de la chanson [rire] ! Il y a aussi « Marco » le macho, l’archétype du mec macho ou Tatie « avy any an-dafy » (j’aime bien l’imiter celle-là !). Bref, vous le savez maintenant, tous ces personnages que j’incarne sont en fait des imitations de personnes que j’ai déjà côtoyées.

 

  • Mada Actus Info : Combien de temps passes-tu à la réalisation de tes publications, photos et/ou vidéos par exemple ?
  • Antso Bommartin : Les photos sont les plus faciles à poster, il suffit d’avoir une idée, de faire un selfie, de mettre une bonne légende et le tour est joué ! Les vidéos sont, quant à elles, plus difficiles. Sachez que je prends généralement une semaine pour tourner une vidéo de 10 minutes.
  • Mada Actus Info : Est-ce que tu réalises toi-même tes vidéos ? Et si oui, quel matériel utilises-tu ?
  • Antso Bommartin : Je réalise seule mes vidéos. Auparavant, c’était avec un petit téléphone. Mais aujourd’hui, j’ai investi dans une caméra Canon 70D pour une meilleure qualité d’image et de son. En ce qui concerne le montage vidéo, j’utilise le logiciel Vegas Pro.

Je dirais qu’il y a largement d’avantages que d’inconvénients à être célèbre

  • Mada Actus Info : Selon toi, quels sont les secrets de ta réussite ?
  • Antso Bommartin : Et ce que j’ai réussi ? Hihi ! Je suis encore à la recherche du succès ! Par contre, j’ai quelques conseils à donner à ceux et celles qui veulent s’essayer aux vidéos : faites des sujets qui intéressent, restez vous-même et ayez de l’audace ! Si je dois jouer une mendiante ou une droguée par exemple, j’incarne à fond le personnage sans avoir à m’en faire pour mon image. Car soit dit entre nous, se maquiller en mendiante n’est pas vraiment des plus séduisantes en terme de beauté [rire].

A lire également >> : À la rencontre d’un empereur de la mode Malagasy

  • Mada Actus Info : Le fait d’être une influenceuse « clasheuse », et donc suivie par un certain nombre d’abonnés t’apporte-t-il des avantages et/ou des inconvénients au quotidien ?
  • Antso Bommartin : Franchement, il y a quelques inconvénients à être célèbre. Néanmoins, je dirais qu’il y a largement d’avantages que d’inconvénients. Certains de mes clients par exemple m’ont trouvé via mon compte Facebook (Antso Bommartin la clasheuse), ce qui est assez bénéfique en termes d’affaires.

 

  • Mada Actus Info : Dans ton activité d’influenceuse, nous imaginons que tu as déjà fait un ou plusieurs dérapages ?
  • Antso Bommartin : Bien sûr, ça m’est déjà arrivé de faire quelques « faux pas ». Voilà pourquoi je prends désormais beaucoup de temps lors des montages de mes vidéos. Car lors de leurs visionnages, les gens se mettent à analyser chacune de mes phrases. Du coup, il faut faire super attention.

« Le fait d’être dénigrée  pour son travail des fois, ça fait mal au cœur surtout quand je vois a quel point je m’investie personnellement et matériellement »

 

  • Mada Actus Info : As-tu un message à adresser à tes haters ?
  • Antso Bommartin : Merci déjà de me suivre et de porter un intérêt à mes vidéos hihi ! Je tiens juste à dire aux gens qui ne sont pas indulgents envers moi que ces vidéos ne m’apportent rien (directement en tout cas) ! Néanmoins, je m’efforce quand même de poster des choses intéressantes et assez recherchées malgré que cela soit 100 % gratuit. Je ne dis pas qu’il faut forcement aimer, mais le fait d’être dénigrée pour son travail des fois ça fait mal au cœur surtout quand je vois à quel point je m’investie personnellement et matériellement ! Quoi qu’il en soit, je suis toujours ouverte à toutes critiques constructives afin d’améliorer mes contenus 😉

 

  • Mada Actus Info : Est-ce qu’être influenceuse rapporte dans un pays comme le nôtre ?
  • Antso Bommartin : Dommage pas encore ! Par contre avec un peu d’huile de coude, comme je l’ai mentionné plus haut, on peut tirer profit si on sait s’y mettre.

 

  • Mada Actus Info : Es-tu une fashionistas ?
  • Antso Bommartin : Je ne dirais pas « fashionistas », par contre je suis facilement influencée par quelques unes des influenceuses beauté sur YouTube. En fait, je suis plus passionnée sur tout ce qui concerne le « make up ».

« Je me verrais bien chanteuse si je n’étais pas une clasheuse »

 

  • Mada Actus Info : As-tu une tenue de prédilection ?
  • Antso Bommartin : Pour le moment non, vu que j’attends un nouveau-né. Rayon shopping, je me tourne surtout vers les robes maxi super confortables pour maman et bébé.

 

  • Mada Actus Info : Quelles sont tes passions ?
  • Antso Bommartin : Mis à part les vidéos, je suis une accro au DIY et à la décoration. À ce sujet, je m’occupe personnellement de la décoration de ma boite d’organisation d’événement. Par ailleurs, je suis également une passionnée de musique. Je me verrais bien chanteuse si je n’étais pas une clasheuse.

 

  • Mada Actus Info : Aimes-tu le sport ?
  • Antso Bommartin : Hihi ! C’est mon médecin qui ne va pas être content ! Je suis sans doute la fille la plus flémarde du monde [rire]. J’ai même eu l’idée de porter une vidéo pour aider les gens à perdre du poids sans sport.

« Le secret pour faire tenir un couple c’est de ne jamais éloigner son conjoint des activités qu’on fait »

 

  • Mada Actus Info : Comment réussis-tu à gérer ton temps, entre ta famille, ton travail sur les réseaux sociaux ?
  • Antso Bommartin : Je ne veux pas me faire passer pour la femme multitâche, mais pour le moment j’arrive quand même à bien gérer ! Je suis notamment aidée par ma nounou d’enfer qui travaille bien ! J’ai également un mari très attentionné, il m’aide beaucoup sur tous les plans ! Le secret en fait, c’est de savoir bien partager les tâches ! De plus, j’adore ce que je fais : les vidéos, mon travail, ma famille. Bien sûr, comme on le dit : quand on est passionné sur ce que l’on fait, tout devient une vraie partie de plaisir, d’autant plus que moi et mon mari travaillons ensemble, du coup l’harmonie du couple est toujours présente. Des fois, lorsqu’on reçoit des contrats en provinces, on en profite pour partir en vacances et on emmène notre fille.

 

  • Mada Actus Info : « Vivre avec un(e) conjoint(e) célèbre… dur dur pour le couple » : que penses-tu de cette pensée populaire ?
  • Antso Bommartin : Le secret pour faire tenir un couple c’est de ne jamais éloigner son conjoint des activités qu’on fait. Mon mari, par exemple, est au courant de tout ! On lit ensemble les scénarios, et si on m’invite à une soirée notamment, j’insiste pour être accompagné par mon « chéri » ! Du coup on vit la « célébrité » ensemble même si je ne suis pas encore à ce stade hihi !

Je montre fièrement que je suis une femme mariée et une mère de famille

 

  • Mada Actus Info : Tu es une magnifique jeune femme, nous imaginons que tu as beaucoup de prétendants même si tu es déjà mariée. Comme gères-tu cela ?
  • Antso Bommartin : Je reçois pas mal de messages ! Avec mon mari, on les lit ensemble, et on se marre bien (désolée mais on en trouve des perles) ! Contrairement à certaines personnes connues, je montre fièrement que je suis une femme mariée et une mère de famille !

 

A lire également >> : À la rencontre d’une androgyne Malagasy

  • Mada Actus Info : Comme se voit Antso Bommartin dans 10 ans ?
  • Antso Bommartin : Plus folle que jamais ! Pour le moment, je ne m’imagine pas arrêter les vidéos…

 

  • Mada Actus Info : Merci pour cette touchante interview, as-tu un message un dernier message à adresser aux lecteurs ?
  • Antso Bommartin : Merci pour tout ! Merci pour le soutien ! Merci pour tous ces gentils messages que je reçois tous les jours, pour les « like », pour les partages ! Je ne serais pas là aujourd’hui sans vous c’est sûr ! Je tiens spécialement à remercier spécialement les gens qui me suivent de l’étranger ! Et dire que mes conneries surpassent les océans, c’est quand même énorme ! Je n’oublierais pas tous mes abonnés de Mada bien sûr, sur tout Madagascar ! Vous êtes au top ! Gros Bisous !
Partagez l'article :

Mada Actus Info

Découvrez quotidiennement les actualités qui font le "buzz", les interviews, les insolites, les astuces pratiques... Mada-actus.info : le site d'actualité et d'infos pratiques sur Madagascar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *