Le dirigeant d'un pays pauvre Hery Rajaonarimampianina

Interview Hery Rajaonarimampianina : Je refuse de démissionner !

Le dimanche 29 avril 2018, Hery Rajaonarimampianina a accordé une interview spéciale à RFI. Le président a annoncé de manière ferme qu’il ne quittera pas le pouvoir !

  • RFI: Bonjour monsieur le Président. Depuis le 21 avril, les manifestants demandent votre démission immédiate. Que leur répondez-vous aujourd’hui ?
  • Hery Rajaonarimampianina: Bonjour, je vais leur répondre de manière très simple. Je suis président par la volonté du peuple malgache. Il y a eu des millions de personnes qui ont voté pour moi et ce serait vraiment trahir cette volonté du peuple que de démissionner.Hery rajaonarimampianina démission

Personne n’a donné des instructions aux forces de l’ordre pour tirer avec des balles réelles !

  • RFI: Au moins 2 personnes sont mortes durant la manifestation du 21 avril. Les forces de l’ordre sont accusées d’avoir tiré à balle réelle sur les manifestants. Que répondez-vous ?
  • Hery Rajaonarimampianina: Personne n’a donné des instructions aux forces de l’ordre pour tirer avec des balles réelles ! Ça, c’est toujours une méthode pour dire que le responsable c’est le gouvernement ou les autorités. Mais je peux vous dire sans préjugés sur les résultats, car je vais laisser la commission indépendante faire son travail. Les premiers résultats de l’autopsie nous disent que ce ne sont pas les militaires qui ont tiré. Il y avait une personne sur laquelle on avait retiré une balle et c’était une chevrotine. Donc est ce que les militaires utilisent des chevrotines ? Ça fait réfléchir ! On veut imputer à l’état une responsabilité qui n’est pas la sienne.

 

  • RFI: vous avez évoqué le risque d’un coup d’État. Avez-vous peur d’être renversé ?
  • Hery Rajaonarimampianina: J’ai déclaré que c’était simplement et purement un coup d’État ! Ce n’est pas une question de peur, d’être renversé ou non.

 

  • RFI: les manifestants se plaignent de ne pas pouvoir manger à leur faim. Leurs conditions de vie sont très difficiles. Est-ce que ça, c’est un échec pour vous ?
  • Hery Rajaonarimampianina: Je vous invite à consulter les paramètres macro-économiques pour voir ça !

 démission hery rajaonarimampianina

Si vous dites qu’il y a eu de la corruption, donnez-moi des preuves !

  • RFI: L’opposition dénonce également les lois électorales qu’ils jugent favorables aux HVM. Les députés dénoncent également les conditions dans lesquels ces lois ont été votées. Pensez-vous qu’elles devraient être revotées ?
  • Hery Rajaonarimampianina : Tout le monde a été appelé, de manière inclusive et participative à la discussion concernant le processus électorale. Et bien évidemment, les parties du gouvernement ont soumis ces lois au parlement et je peux vous dire que les règles d’approbations et de vote de ces lois ont été respectées scrupuleusement.

 

  • RFI: il n’y a pas eu de corruption de députés    ?
  • Hery Rajaonarimampianina: Si vous le dites, donnez-moi des preuves !

 

  • RFI: Est-ce que vous avez demandé l’appui d’une médiation internationale ?
  • Hery Rajaonarimampianina : Non je n’ai pas demandé cela. Je crois que ça fait partie d’un processus d’accompagnement de Madagascar par l’internationale. Cette semaine, j’ai eu plusieurs rencontres avec la communauté internationale.

 

  • RFI: Qui avait-vous rencontrez ?
  • Hery Rajaonarimampianina : Des ambassadeurs qui représentent cette communauté internationale. Moi, je leur ai montré ma disponibilité pour trouver des solutions. C’est mon rôle. Je suis le père de la nation. Et j’ai toujours démontré ma volonté depuis le départ de m’ouvrir à tout le monde et de discuter.

C’est autour d’une table qu’on devrait discuter, mais pas dans la rue !

  • RFI: Est-ce que vous invitez l’opposition à discuter et à dialoguer envers vous ?
  • Hery Rajaonarimampianina: Pourquoi pas ! On est dans une logique d’aller vers les élections donc trouver l’apaisement et la stabilité dans ce pays. Donc s’il y a des problèmes ou des questions à discuter, moi je pense que c’est autour d’une table qu’on devrait discuter, mais pas dans la rue.

 Rajaonarimampianina pire président

  • RFI: Que pensez-vous des candidatures de Marc Ravalomanana et d’Andry Rajoelina ?
  • Hery Rajaonarimampianina: [profonde hésitation]… Je ne sais pas quel est le fond de votre question… [Hésitation]… Je n’ai pas à m’exprimer ! Je ne sais pas s’ils sont tous les deux véritablement candidats ou non. Je pense que l’un a déjà annoncé sa candidature, l’autre peut être un peu aussi, mais on ne fait que prendre acte de cela. Que voulez-vous que je vous dise de plus ?
  • RFI: Quelles sont vos relations avec eux ?
  • Hery Rajaonarimampianina: [Profonde Hésitation]… Mes relations sont [hésitation]… des relations [hésitation]… je veux dire… [Hésitation] qui ne sont pas du tout dans le cadre de… [Hésitation] logique d’affrontement.

 

  • RFI: Les aviez-vous rencontrés récemment ?
  • Hery Rajaonarimampianina: Récemment non… Rajoelina c’était en 2014 dans le cadre de la réconciliation nationale. Par contre, Monsieur Ravalomanana je l’ai rencontré à plusieurs reprises.

 

  • RFI: Est-ce que vous voyez des inconvénients à ces 2 candidatures à l’élection présidentielle ?
  • Hery Rajaonarimampianina: Mais pas du tout ! S’ils sont candidats et que les dispositions légales leur permettent de l’être, il n’y a pas du tout d’inconvénient. D’ailleurs, il n’appartient pas à un président en exercice de choisir ou d’empêcher tel ou tel candidat s’il devait l’être.

 

  • RFI: Que pensez-vous du fait qu’ils se soient rendu sur la place du 13 mai ?
  • Hery Rajaonarimampianina: C’est ce qui m’étonne. Si l’on est candidat, on est candidat dans le cadre des élections, mais pas dans le cadre d’une manifestation dans la rue.
Partagez l'article :

Mada Actus Info

Découvrez quotidiennement les actualités qui font le "buzz", les interviews, les insolites, les astuces pratiques... Mada-actus.info : le site d'actualité et d'infos pratiques sur Madagascar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *