Interview Rima Malagasy

Interview de Rima Malagasy, la gardienne du peuple !

Nous avons eu le plaisir sur Mada-Actus.Info d’accueillir Rima Malagasy, une jeune slameuse qui compte désormais près de 10 000 abonnés sur sa page. Son amour pour sa patrie, ses valeurs ainsi que ses vidéos nous ont spécialement séduits. Voici l’interview exclusive de la gardienne du peuple Malagasy !

  • Mada Actus Info : Bonjour Cahontass Fleytcheur ! C’est une vraie joie de t’accueillir parmi nos invités ! Pourrais-tu te présenter aux lecteurs de notre blog d’infos à Madagascar ?
  • Rima Malagasy : Bonjour aux lecteurs et merci à Mada-actus.info de m’avoir invité aujourd’hui. Mon vrai nom étant VAHINISOA Catherine Vilgent, on me connait sous le pseudonyme de « Rima Malagasy » ou bien « Cahontass Fleytcheur ». Je suis de nationalité Malagasy. Je suis mariée et j’ai un petit garçon.

 

  • Mada Actus Info : Pourquoi avoir choisi le nom « Rima Malagasy » pour ta page ?
  • Rima Malagasy : Tout simplement parce que ce terme résume en quelque sorte les vidéos que je publie sur ma page. De plus, je pense que c’est à la fois simple et percutant !

 

  • Mada Actus Info : Tu te définis plutôt comme une slameuse ou bien une poétesse ?
  • Rima Malagasy : Poétesse ? Non, je ne me définirais pas ainsi, car je n’ai pas encore publié d’œuvre poétique. Plutôt une Slameuse !

 

  • Mada Actus Info : Pourrais-tu nous raconter tes premiers souvenirs liés au slam et à la poésie ?
  • Rima Malagasy : C’était lorsque j’avais 8 ans. À cet âge j’aidais déjà ma grande sœur à écrire des chansons dans le cadre d’actions caritatives. Durant mon adolescence, j’ai également écrit des chansons de Noël pour les enfants. Mais l’aventure avec Rima Malagasy n’a débuté que récemment. Nous nous souvenons tous de cet homme malagasy qui a épousé un homme français en 2017. J’ai voulu donné mon avis sur le sujet et c’est delà que j’ai sortie ma première vidéo qui a fait le buzz. Suite à cela, nombreuses étaient les personnes qui voulaient que je continue à poster des vidéos. La page officielle de « Rima Malagasy » a donc été lancée.

Je n’ai jamais appris du slam ou de la poésie. C’est un talent que j’ai acquis naturellement

  • Mada Actus Info : Comment as-tu su que tu avais un talent de slameuse ?
  • Rima Malagasy : Comme je l’ai déjà précisé, j’ai acquis mes talents depuis l’enfance. J’aimais trop écrire des chansons et faire de la comédie.

 

  • Mada Actus Info : Voudrais-tu nous parler un peu de tes diverses sources d’inspiration ?
  • Rima Malagasy : Mes inspirations sont très diverses : l’actualité, les insolites sur Facebook, la politique… Bref, je touche à peu près de tout.

 

  • Mada Actus Info : Comment es-tu arrivé au slam ?
  • Rima Malagasy : Je n’ai jamais appris du slam ou de la poésie. C’est un talent que j’ai acquis naturellement. Je dirais que c’est en quelque sorte un don ! De plus, je n’ai jamais eu l’intention de me lancer dans le slam, c’était arrivé comme ça !

J’ai particulièrement un faible pour les œuvres littéraires de RADO et de Jean Joseph Rabearivelo

  • Mada Actus Info : Pourrais-tu nous parler de tes auteurs et livres préférés, les artistes qui t’intéressent ou t’influencent ?
  • Rima Malagasy : J’adore la littérature et je n’ai pas trop de préférence en matière d’auteurs ou de livres. Mais en ce qui concerne les auteurs Malagasy, j’ai particulièrement un faible pour les œuvres littéraires de RADO et de JJR (Jean Joseph Rabearivelo). Pour ce qui est des écrivains français, je dirais Marcel Pagnol et Jean Baptiste Poquelin.

>> À lire également >> : Rencontre avec le styliste Vida !

  • Mada Actus Info : Les vidéos de ta page Facebook touchent d’innombrables sujets. Mais pourrais-tu nous dire un peu plus sur tes thèmes de prédilections ?
  • Rima Malagasy : Rima Malagasy n’a pas de thème de prédilection. On traite de tout, que ce soit des sujets d’actualités ou bien des faits divers. Néanmoins, on se démarque de par nos vidéos pleines d’humour et de leçons de vie.

 

  • Mada Actus Info : Comment as-tu eu l’idée de te lancer sur les réseaux sociaux ?
  • Rima Malagasy : À vrai dire, ce n’était pas moi qui ai eu l’idée de créer la page Facebook « Rima Malagasy ». C’était une initiative entreprise par mon petit frère. La page a été créée le jour où j’ai sorti ma quatrième vidéo.

Je dois vous dire que j’ai encore du mal à m’adapter à la popularité

  • Mada Actus Info : Le fait d’être célèbre t’apporte-t-il des avantages des inconvénients au quotidien ?
  • Rima Malagasy : D’abord, je tiens à préciser que ce n’était pas dans le but d’être populaire qu’on a créé Rima Malagasy. Notre page vise à mettre en exergue les faits d’actualité à Madagascar. Étant donné que celle-ci a connu un succès fulgurant, la popularité a logiquement frappé à ma porte. Malheureusement, je dois vous dire que j’ai encore du mal à m’adapter à cette situation et le plus drôle c’est que je suis même connue en dehors du territoire.

 

  • Mada Actus Info : Quels genres de musique écoutes-tu ?
  • Rima Malagasy : J’écoute de tout, tant que c’est de la bonne musique [Rire].

 

  • Mada Actus Info : Te fais-tu aider pour écrire ou trouver l’inspiration ?
  • Rima Malagasy : Nous sommes 3 personnes à gérer Rima Malagasy. Si je me charge des tournages des vidéos, c’est mon petit frère qui se charge du côté du technique.  Ma grande sœur, spécialisée en Économie mondiale, quant à elle, m’aide lorsqu’il s’agit d’évoquer des sujets en lien avec la politique.

C’est un bon moyen de promouvoir mon talent, mais également de divertir mes compatriotes Malagasy

  • Mada Actus Info : Combien de temps mets-tu pour écrire un poème et tourner tes vidéos ?
  • Rima Malagasy : Ce qui prend le plus de temps, c’est bien évidemment la recherche de sujets, mais également la mise en place des « Rima ». Je mets généralement entre 30 à 60 minutes pour mettre tout en place. L’étape du tournage de la vidéo, quant à elle, ne prend pas plus de 10 minutes.

 

  • Mada Actus Info : Que représente pour toi le slam ? Un passe-temps, un besoin ou ?
  • Rima Malagasy : Je considère cette activité comme étant un loisir. Néanmoins, je dois vous avouer que j’adore le faire, car c’est un bon moyen de promouvoir mon talent, mais également de divertir mes compatriotes Malagasy.

Dans 10 ans, j’espère également que la mentalité Malagasy progressera !

  • Mada Actus Info : Comme se voit VAHINISOA Catherine Vilgent dans 10 ans ?
  • Rima Malagasy : D’ici 10 ans ? En phase de ménopause peut-être ? [Rire]. J’aimerais être un exemple pour mes enfants et pourquoi pas devenir une femme d’affaires très riche ( bah oui, je suis une rêveuse !) [Rire]. Et dans 10 ans, j’espère également que la mentalité Malagasy progressera !

 

  • Mada Actus Info : En dehors du slam et de la poésie, as-tu d’autres passions, des hobbies ?
  • Rima Malagasy : Mis à part le Slam, j’adore la chanson. Eh oui ! Je suis une férue de musique, mais je n’ai pas eu l’occasion de devenir une professionnelle.

>> À lire également >> : Partons à la rencontre de Zatia Rocher !

  • Mada Actus Info : Qu’est ce que tu fais dans la vie ?
  • Rima Malagasy : Je travaille dans l’Import-Export.

Force est de constater que la majorité des Malagasy oublie leur origine

  • Mada Actus Info : D’après toi, quels sont les maux de notre pays et des Malagasy ?
  • Rima Malagasy : Je pense qu’il est impossible de dresser la liste des maux de notre pays ou des Malagasy, tant ils sont nombreux. Néanmoins, j’aimerais particulièrement émettre mon avis sur le déclin du « Soatoavina Malagasy ». L’AMOUR DE L’ARGENT, la CONVOITISE, la JALOUSIE, la HAINE, l’INDIVIDUALISME… sont, pour moi, les termes exacts pour définir actuellement le caractère de la population malagasy. Comment sortir de ce chaos ? Je pense que le maitre mot est sans doute l’éducation ! Il est évident que l’éducation doit être assurée par nos parents et nos aïeuls. Néanmoins, l’État doit également avoir un rôle à jouer. Je pars du principe où, nos dirigeants doivent instaurer une sorte de département qui promeut les « valeurs Malagasy » ainsi que « nos us et coutumes ». Force est de constater que la majorité des Malagasy oublie leur origine. Un vrai drame quand on sait que la culture d’un pays est sa raison d’être ! Tout ça pour dire que chaque Malagasy (les jeunes y compris) a le devoir de connaitre et de promouvoir le fondement même de sa civilisation afin de réinstaurer le patriotisme qui tend à disparaitre dans notre pays. Alors, ne vous étonnez pas si les politiciens Malagasy ne répondent pas à vos attentes, car ils n’ont pas été formés depuis leurs jeunes âges à cultiver cet esprit patriotique. Un autre point tout aussi important : Nous, les Malagasy, devons apprendre à aimer la lecture. Pourquoi ? Parce que la lecture, c’est la source du savoir ! Nous devons savoir que l’apprentissage vise une double finalité : d’un côté, l’ouverture de l’esprit à des connaissances générales et le savoir, mais également l’amélioration de la volonté et du sens de l’effort… Pour moi, étudier ne signifie pas faire en sorte d’avoir un diplôme, car cela ne servirait à rien. Le secret, c’est d’allier la connaissance et la sagesse, car c’est, selon moi, les lignes directrices pour mener Madagascar vers le succès qu’il a toujours mérité.

Mon message adressé aux dirigeants : arrêtez d’être égoïste ! Arrêtez la corruption et défendez l’intérêt du peuple, car il est en train d’agoniser

 

  • Mada Actus Info: Face à ce qui arrive à notre pays et aux Malagasy, quels messages aimerais-tu transmettre aux dirigeants, aux candidats aux élections présidentielles et surtout aux jeunes ?
  • Rima Malagasy : Pour dire adieu à la pauvreté, arrêtons le tribalisme, car c’est un véritable frein à l’unité nationale Malagasy ! Mon message adressé aux dirigeants : arrêtez d’être égoïste ! Arrêtez la corruption et défendez l’intérêt du peuple, car il est en train d’agoniser. Mon message adressé à la population Malagasy : Nous, les jeunes, sont l’avenir de ce pays. Nous devons donc tout mettre en œuvre pour sortir Madagascar de la misère. Pour ce faire, éduquez-vous ! Ayez la sagesse et l’esprit entrepreneurial ! Et surtout : n’oubliez jamais les « valeurs Malagasy » !

>> Article connexe >> : Interview exclusive d’Antso Bommartin !

  • Mada Actus Info: Nous te remercions VAHINISOA Catherine Vilgent pour cette interview enrichissante et de ta générosité. Au plaisir de regarder tes vidéos !
  • Rima Malagasy : Merci à Mada-Actus de m’avoir invité et salutation distinguée aux followers de Rima Malagasy. Et n’hésitez pas à vous abonner à la page, car VAHINISOA Catherine Vilgent vous réserve sous peu de nouvelles surprises ! Au revoir !
Partagez l'article :

Mada Actus Info

Découvrez quotidiennement les actualités qui font le "buzz", les interviews, les insolites, les astuces pratiques... Mada-actus.info : le site d'actualité et d'infos pratiques sur Madagascar.

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *