6 conseils pour faire décoller votre carrière en freelance4 minutes de lecture

Les métiers du web ont le vent en poupe à Madagascar et on découvre de plus en plus d’offres pour les freelances (prestataires indépendants). Ce ne sont pas non plus les récits de mauvaises expériences avec les freelances malagasy qui manquent sur Internet. Si vous voulez réussir votre activité indépendante, suivez ces conseils.

Calculez bien vos tarifs

Vous n’êtes pas sans savoir qu’à Madagascar, la concurrence entre les freelances [et les entreprises] fait rage. Bon nombre n’arrivent pas à définir leurs tarifs. Sachez qu’il faut valoriser votre métier et la qualité de votre travail. Ne vous laissez pas tenter par des prix au rabais. D’ailleurs, vous risquez de ternir notre image.

L’on sait très bien qu’un bon marché rime presque toujours ou parfois avec travail de mauvaise qualité.

Apprenez à gérer votre temps

Le « Mora mora » est une philosophie typiquement malagasy. En freelance, cela ne tient pas. Si des articles de blog et des pages Facebook font l’apologie de la vie facile des freelances, ce n’est qu’un mirage. Quand on est freelances, on n’a pas le droit de se laisser aller : de se réveiller à 9 h du matin par exemple et de travailler en « mode accéléré » pour atteindre les délais fixés avec les clients.

Les freelances débutants se prennent aussi pour des hommes/femmes bioniques en travaillant plus de 12 h par jour et 7jours sur 7. Ce qu’il faut noter : travailler en freelance est comme faire un marathon. Il faut suivre une cadence et avoir de l’endurance.

Apprenez donc à gérer votre planning et bien évaluer les délais d’exécution des missions avec les clients.

 

N’oubliez pas aussi de prendre des pauses de temps en temps pour vous ressourcer.    

Signez un contrat

Les freelances malagasy ont tendance à oublier que le contrat est capital. Même si la plupart des clients se trouvent à des milliers de kilomètres, il faut toujours mettre un cadre légal à votre collaboration. Mentionnez-y les détails de vos prestations, les délais d’exécution, les délais et le mode de paiement, etc.

D’ailleurs, un contrat est la preuve de votre sérieux et celui de votre client.

Ne dites pas « amen » à tout

Même si le client est roi comme on dit, osez dire NON quand il le faut. Peut-être que vous avez peur que votre client se tourne vers d’autres concurrents, mais apprenez à préserver votre image. Si le client vous demande des services que vous ne maîtrisez pas, n’ayez pas honte de refuser. Si le client exige un délai d’exécution intenable, ne vous laissez pas tenter par une « mission-suicide ».

Si les commandes affluent, faites comprendre à vos clients que vous êtes surchagé(e) de travail et qu’il faudra patienter.

L’appât du gain peut détruire votre carrière. Attention !

 

Si vous décevez un client, vous risquez de nuire à votre carrière et vous aurez des avis négatifs sur vous sur Internet.

Êtes-vous polyvalent(e) ?

Être polyvalent(e) est certes un atout, mais cela ne va pas — forcément — vous aider à faire décoller votre carrière en freelance. Le mieux est de maîtriser 2 ou 3 domaines. Il faut être bon(ne) sur quelques secteurs qu’être un(e) touche-à-tout, au risque — encore une fois — de décevoir les clients. D’ailleurs, vous avez ainsi plus de chances ainsi de contenter et de fidéliser vos clients.

N’oubliez pas surtout de vous former afin de vous perfectionner.

Ne sous-traitez pas ou jamais

Erreur fondamentale [de la plupart] des freelances malagasy : sous-traiter ses missions à d’autres travailleurs indépendants. Sachez que chacun a ses compétences et son savoir-faire, sa signature. Et le client peut le détecter.

Apprenez à évaluer — objectivement — le délai de réalisation des travaux commandés par les clients et vous ne serez pas tenté(e) de sous-traiter. Encore une fois, même si on est malagasy et on travaille pour [sur]vivre, l’appât du gain peut ruiner votre carrière de freelance. Il faut voir loin.

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *