Le coronavirus chinois peut-il contaminer Madagascar ?4 minutes de lecture

Coronavirus chinois : Un danger pour Madagascar ?

La Grande Ile est-elle réellement à l’abri du virus Corona ou Coronavirus qui sévit actuellement à Wuhan en Chine ?

Pour la plupart des Malgaches, les probabilités de contracter le coronavirus 2019-nCoV sont faibles. Néanmoins, il est important d’en savoir davantage sur les symptômes et les facteurs de risques afin de prendre des mesures adéquates.

À l’heure actuelle, aucun cas n’a été signalé en Afrique et à Madagascar. Mais le nouveau coronavirus apparu en décembre en Chine s’étend désormais dans 13 pays. Sur le territoire malgache, l’inquiétude est d’autant plus grande que la Chine est l’un des premiers partenaires commerciaux de Madagascar.

Alors que 2 700 personnes ont été contaminées en Chine et que 80 sont mortes, des interrogations sur la mobilité des Chinois à Madagascar et le risque d’infection augmentent. De plus, de nombreux facteurs inconnus empêchent encore de définir son degré de gravité à l’échelle mondiale.

En résumé

Les personnes atteintes du virus chinois ont de la fièvre, suivie par des affections respiratoires comme la toux, la dyspnée (respiration difficile) ou l’essoufflement. Dans certains cas, ces symptômes deviennent de plus en plus graves jusqu’à entrainer un décès.

D’autres symptômes de cette pneumonie à coronavirus incluent une insuffisance rénale aiguë et une défaillance multiviscérale.

Ce nouveau coronavirus, baptisé 2019-nCoV, a d’abord fait son apparition en Chine, dans la ville de Wuhan, et s’est répandu dans d’autres pays : Corée du Sud, Singapour, Thaïlande, Malaisie, Japon, Népal, Taïwan, Hong-kong, Macao, Vietnam, États-Unis, Australie, France, etc.

Pour suivre en temps réel l’évolution de l’épidémie, vous pouvez consulter cette carte régulièrement mise à jour par des chercheurs de l’université américaine Johns-Hopkins.

Le 2019-nCoV (coronavirus chinois ou virus de Wuhan) est un micro-organisme infectieux jamais observé jusque-là. Il reste encore beaucoup à découvrir à son sujet et il faudra certainement du temps pour que les scientifiques trouvent comment le diagnostiquer, le prévenir ou le traiter avec succès.

6 questions à se poser à propos du coronavirus nCov 2019

1) Comment le 2019-nCoV se propage-t-il ?

Le coronavirus nCov 2019 se propage au moyen de contacts étroits avec une personne infectée, c’est-à-dire le fait de prodiguer des soins ou être en contact avec les sécrétions des voies respiratoires (postillons) d’une personne infectée.

D’après les scientifiques, les personnes affectées ne sont pas contagieuses durant l’incubation du nCov 2019 (période entre l’infection d’une personne et l’apparition des premiers symptômes).

Article connexe : Les bienfaits du « Kininim-potsy » sur votre santé  !

2) Quels sont les facteurs de risques ?

Actuellement, les seuls facteurs de risque connus sont un voyage dans les régions où le coronavirus de Wuhan se propage, c’est-à-dire dans les pays asiatiques.

Les effets de ce virus chinois sur la santé peuvent être plus sérieux chez les séniors ou les personnes ayant une affection sous-jacente (hypertension, diabète, maladies cardiovasculaires, maladies respiratoires, maladies hépatiques…)

3) Comment diagnostique-t-on cette pneumonie à coronavirus ?

Les symptômes de la pneumonie à coronavirus sont similaires à ceux des infections respiratoires comme la grippe ou le rhume. Ainsi, le diagnostic selon uniquement les symptômes ne peut pas être réalisé. Des vérifications plus poussées sont nécessaires étant donné qu’il n’existe pas de test rapide pouvant déceler le coronavirus nCov 2019. Seule une radiographie pulmonaire permettra d’indiquer une contamination par le virus.

4) Existe-t-il un vaccin contre le coronavirus chinois ?

À l’heure actuelle, il n’existe aucun vaccin ou traitement contre le coronavirus chinois nCov 2019. Les patients infectés reçoivent le même traitement que tout autre malade atteint d’une pneumonie lorsqu’on suppose que la nCov 2019 est un virus.

En ce moment, des chercheurs du monde entier travaillent pour mettre au point un vaccin tout en évoquant la possibilité que le virus devienne bien plus virulent.

Article connexe : Cette drogue légale qui fait des ravages à Madagascar !

5) Peut-on importer des marchandises provenant de la Chine ?

La survie des coronavirus dans le milieu extérieur n’excède pas les 3 heures sur des surfaces sèches et inertes. Le risque d’être infecté par le nCov 2019 est donc faible en prenant compte des temps et des conditions de transport avec la Chine.

6) Coronavirus chinois : comment se protéger et protéger son entourage ?

Puisqu’il vaut mieux prévenir que guérir, voici quelques précautions pour vous aider à diminuer les risques de contracter ce virus chinois, pour vous ainsi que pour les autres :

  • Évitez le contact avec les personnes sujettes à des infections respiratoires.
  • Lavez-vous fréquemment les mains à l’eau et au savon, particulièrement après un contact avec des personnes malades.
  • Évitez tout contact non protégé avec des animaux d’élevage ou sauvages.
  • Si vous croyez avoir les symptômes de la maladie, rendez-vous au plus vite dans un centre de santé.
  • Bien que l’OMS ne recommande aucune restriction de voyage, évitez si possible de vous rendre momentanément vers des destinations comme la Chine et autres pays asiatiques.

En conclusion, restez calme et en alerte même s’il n’existe pas de preuve de propagation du virus chinois dans l’ensemble de la population malgache.

Partagez l'article :
fb-share-icon0
Tweet 20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *