Covid-19 : À Madagascar, le confinement pose un problème de survie3 minutes de lecture

Covid-19 : À Madagascar, le confinement pose un problème de survie

Coronavirus : Pourquoi les Malgaches sont-ils si indisciplinés ? Ne pas sortir de chez soi pour endiguer la prolifération du virus ? Pour certains OUI, pour les autres NON ! Force est de constater que cette désobéissance tire ses racines de notre pauvreté !

Il y a eu ceux qui se sont flânés dans les rues, qui se sont agglutinés à chaque coin des bars de « fokon-tany ». Les marchands de rues informels, quant à eux, ont continué leurs activités quotidiennes. Sans parler des longs fils d’attente devant les épiceries, les grossistes et les pharmacies, où la règle de distanciation d’un mètre n’était pas du tout respectée.

La «distance sociale» pour freiner la propagation du virus est loin d'être respectée
La «distance sociale» pour freiner la propagation du virus est loin d’être respectée

Quelles sont les raisons d’une telle indiscipline collective ? Simple inconscience ou désir d’enfreindre les lois ? Le mal est en réalité plus profond !

Madagascar compte jusqu’à ce jour 17 cas de personnes infectées par le Covid-19, mais l’île pourrait bientôt subir une épidémie massive si les Malgaches venaient à enfreindre les mesures de confinement édictées par le président.

Nous espérons tous que le Covid-2019 ne va pas s’étendre dans tout le pays. Toutefois, si l’épidémie venait à se propager, il se peut que nous ne puissions pas y faire face. En effet, À Madagascar, il y a 0,17 médecin pour 1000 habitants là où, en France, ils sont 3.3 pour 1000 habitants. De plus, nos infrastructures sanitaires et hospitalières ne sont pas en capacité et de sauver les patients dont l’état nécessitera une hospitalisation.

À Madagascar, le confinement est plus difficile qu’ailleurs

Pour freiner la propagation de l’épidémie, le confinement constitue l’alternative idéale. Malheureusement, à Madagascar, où les revenus des personnes sont principalement liés au secteur informel, cette mesure va être extrêmement difficile à faire appliquer. Mais comme l’a souligné le président sur le plateau de la chaîne nationale TVM « chaque décision est dure à prendre et peut occasionner des impacts négatifs. Soit on ne prend aucune mesure et on laisse le Covid-19 s’étendre dans toute l’île, soit ont met en place les dispositifs nécessaires. »

Bref, l’effectivité de cette mesure de confinement va poser un sérieux problème de survie pour les Malgaches qui sont obligés de vivre au jour le jour. Les personnes travaillant dans le secteur informel sont contraintes de travailler dehors, sans quoi, ils n’auront pas de quoi subvenir à leurs besoins. La majorité d’entre eux ne dispose pas de réserves d’argent et ne peut pas se livrer au télétravail.

Pour conclure, l’insouciance n’est pas la première cause de l’indiscipline des Malgaches, mais c’est en réalité la viabilité économique : s’ils ne peuvent pas survivre à la maison et si on ne les aide pas, ils seront contraints de sortir pour trouver de quoi manger. Ils vont donc devoir choisir entre mourir de faim ou risquer de contracter le Coronavirus. La preuve ? Cette vieille dame aperçue hier dans les rues d’Analakely ! Et que dire des SDF et des 4’mi qui ne jouissent pas de places d’hébergements ?

Arriver à lutter contre le Covid-19 à Madagascar ne se fera pas donc sans un immense effort de solidarité.          

Article connexe : Madagascar & Coronavirus : Notre peur est plus contagieuse que le virus !

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *