Covid-19 « tsy voafehy » : Analamanga plonge dans le reconfinement2 minutes de lecture

Coronavirus tsy voafehy eto Madagasikara

Les autorités ont décidé de reconfiner la région Analamanga. Cette mesure intervient alors que le gouvernement a annoncé avoir maîtrisé l’épidémie la semaine dernière.

Les autorités ont décidé de placer en confinement « total » la capitale et ses alentours. Près de 2 millions d’habitants sont concernés par cette mesure, prise au vu d’une croissance non maîtrisée du nombre de cas de contamination de coronavirus.

Pour résumer, voici les mesures prises par les autorités pour les 15 prochains jours, soit du 6 au 20 juillet 2020 :

  • Interdiction d’entrer et de sortir de la région Analamanga
  • Fermeture de tous les églises, mosquées et autres lieux de cultes
  • Interdiction de rassemblement, même moins de 50 personnes
  • Fermeture de tous les établissements scolaires
  • Suspension des manifestations culturelles et sportives
  • Désinfection quotidienne des marchés
  • Désinfection des entreprises privées et des bâtiments administratifs
  • Autorisation de circuler jusqu’à 14 heures pour les particuliers disposant de véhicules
  • Interdiction de circulation pour les bus urbains et suburbains

Covid-19 : la situation n’est plus maîtrisée ?

Le CCO avait informé la veille de 197 cas de Covid-19 dans la région Analamanga (213 dans le pays), un record pour Madagascar. À partir d’aujourd’hui, il est interdit d’entrer ou de sortir de la zone confinée d’Antananarivo, où de nombreux foyers subsistent. Toutefois, la mesure ne s’applique pas aux transporteurs routiers de marchandises et à certains travailleurs de la santé.

Les Tananariviens sont donc reconfinés à domicile pour deux semaines afin d’endiguer les contagions reparties à la hausse. Durant la matinée (4 h jusqu’à 14 h), la circulation n’est pas restreinte à l’intérieur de la zone elle-même. Toutefois, il y est recommandé d’utiliser un masque et minimiser les déplacements.

Article connexe : À Madagascar, le confinement pose un sérieux problème de survie !

Cette nouvelle mesure arrive 2 mois après la levée du confinement généralisé qui empêchait les Malgaches de se déplacer d’une région à une autre.

Comme à l’accoutumée, des militaires (500 plus précisément) seront déployés dans les arrondissements d’Antananarivo, à Atsimondrano et à Avaradrano afin de faire respecter ces nouvelles mesures édictées par les autorités.

Même si elle ne fait pas partie des pays les plus affectés, la Grande Ile peine à freiner la croissance de l’épidémie. Si les autorités estimaient auparavant avoir réussi à contrôler la contagion, force est de constater que le coronavirus est loin d’être maitrisé. Selon les chiffres officiels, Madagascar enregistre 2941 cas de contamination et 32 morts.

Pour plus de précisions sur les nouvelles mesures applicables dans la région Analamanga pour les 2 semaines à venir, n’hésitez pas à revisionner l’interview des ministres hier soir.

Article connexe : Confinement : Les réseaux sociaux, révélateurs des inégalités entre les riches et les pauvres à Madagascar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *