Les bienfaits de la palourde tekateka

Les 3 bienfaits de la palourde (tekateka)

Sur les côtes malgaches et même dans la capitale, le commerce de palourde, « tekateka » dans le jargon du pays, a le vent en poupe. Le succès de ce mollusque comestible s’explique par le fait que beaucoup de Malagasy le considèrent comme vertueux pour la santé. Votre blog de santé à Madagascar vous propose un tour d’horizon sur ses atouts !

Le « tekateka » : kézako ?

Bon nombre de Malagasy confondent encore la palourde avec l’huitre. Les « tekateka » sont en fait des coquillages bivalves cachés dans une coquille ovale de couleur grise, légèrement bombée, qui mesurent de 3 à 6 cm selon les espèces. Ces  mollusques sont généralement consommés cuits même si à la malagasy, on les mange crus avec de la sauce vinaigrette.

1.     Le « tekateka » booste votre énergie

Les palourdes sont l’une des meilleures sources de fer qui existent. En effet, 100 g de palourde en renferment environ 14 mg. Elles sont très recommandées pour les personnes anémiques, car ces derniers ont un besoin très élevé de fer. L’avantage avec la consommation de palourde réside dans le fer d’origine animale qu’elle renferme. Celui-ci est facilement assimilable par l’organisme humain. Le « tekateka » est également indiqué chez les personnes sujettes aux fatigues chroniques. Ce mollusque viendra à bout du stress, l’épuisement, l’irritabilité et le trouble du sommeil.

À noter qu’un bon apport en fer améliore également la production de globule rouge.

>> Article connexe >> : Voici les 4 vertus du Coca-cola !

2.     La palourde réduit les risques d’AVC

À part le fer, les palourdes contiennent également de la vitamine B12 (25 microgrammes au 100g). Cette dernière contribue, elle aussi, à la production de globules rouges. Or 100 g de palourdes couvrent 7 fois nos besoins quotidiens recommandés en cette vitamine.

Lorsqu’elle est en association avec la vitamine B6 et l’acide folique, la vitamine B12 aide même l’organisme à diminuer les risques de maladies cardiovasculaires.

3.     Le « tekateka » améliore la synthèse des muscles

Afin d’assurer la synthèse et le renouvellement des tissus musculaires, l’organisme a besoin de protéine. Or, 100 grammes de palourdes contiennent notamment 15,7 g de protéines. Mais ce n’est pas tout, les « tekateka » contiennent bien d’autres nutriments. 100 g, soit environ 9 palourdes, renferment 1,5 g de glucide et 0,5 g de lipides. Ce mollusque est également riche en vitamine A, B et en Oméga 3.

>> Article connexe >> : Découvrez 10 vertus du Miel !

Comment s’assurer que les palourdes sont fraiches ?

Les palourdes fraiches ont des coquilles bien fermées. D’ailleurs, si elles sont ouvertes, elles devraient se refermer rapidement lorsqu’on les tapote doucement. Son odeur ne doit pas également être désagréable.

Partagez l'article :

Mada Actus Info

Découvrez quotidiennement les actualités qui font le "buzz", les interviews, les insolites, les astuces pratiques... Mada-actus.info : le site d'actualité et d'infos pratiques sur Madagascar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *