(Covid-19) Madagascar, le petit poucet devenu médecin de l’Afrique4 minutes de lecture

(Covid-19) Madagascar, le petit poucet devenu médecin de l’Afrique

Au fur et à mesure que la crise liée au coronavirus s’étend, le crédit international de Madagascar a connu un destin inattendu : en quelques mois, il est passé du statut d’outsider à celui de chevalier blanc des pays africains en proie au covid-19. La Grande Ile a quelque peu réussi à surmonter son déficit d’image de 4e pays le plus pauvre du monde pour se positionner comme modèle de gestion de crise.

Depuis le 23 mars 2020, la Grande Ile s’est infligée à elle-même une thérapie de choc : en isolant les provinces contaminées (à savoir Antananarivo, Toamasina et Fianarantsoa) et en appliquant à la population des mesures de confinement partiel.

Les conséquences ne se sont pas faites attendre. L’économie malgache s’est lourdement pénalisée depuis le début avril, après des performances moindres ces 12 derniers mois. L’effectivité des mesures de confinement a posé un sérieux problème de survie pour la plupart des Malgaches, obligés de vivre au jour le jour. La mise en place de l’état d’urgence sanitaire et des méthodes jugées « totalitaristes » et « liberticides » a été mal vue.

Les risques politiques intérieurs sont devenus considérables si bien que le parti du Président actuel a perdu en popularité. Les Malgaches, qui ont voté pour Andry Rajoelina sur ses promesses de développement du pays, auront été quelque peu déçus.

Grève des tireurs de pousse-pousse, reproche à l’endroit des dirigeants, stigmatisation sur les réseaux sociaux… le pays était au bord de l’explosion sociale.

Retournement de la situation

Mais le rythme de la crise sanitaire est tel que la situation de Madagascar s’est très rapidement rétablie. Andry Rajoelina, lors de son entretien télévisé du 19 avril 2020, a annoncé officiellement avoir trouvé grâce aux chercheurs malgaches, un remède baptisé Covid Organics, conçu pour prévenir et guérir le coronavirus.

Depuis une semaine, Madagascar expédie ses conseils scientifiques en dehors du territoire. Macky Sall, président du Sénégal et Felix Tshisekedi, président de la République Démocratique du Congo (RDC), ont d’ores et déjà témoigné leur intérêt envers le Covid Organics, surnommé CVO.

Hier, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, président de la Guinée équatoriale a d’ailleurs spécialement affrété un avion pour transporter 11 500 doses de CVO. Il s’agit du premier pays à importer ce « tambavy vita gasy » et il ne sera probablement pas le seul puisque le général Umaro El Mokhtar Sissoco Embalo, président de la Guinée Bissau, a déjà passé commande auprès du locataire d’Iavoloha.   

Engagé dans une course de réputation avec les autres pays touchés par le Covid-19 pour s’arroger le statut de modèle sanitaire exemplaire, Madagascar veut devenir le « médecin de l’Afrique », pointant au passage les lacunes des systèmes de santé des pays occidentaux. Même si le pays fait l’objet de railleries en Europe, le petit poucet de l’Afrique devient un donneur de leçons pour les pays occidentaux durement frappés par le virus.

Pour Madagascar, le monde post-Covid-19 a déjà commencé : Le pays a d’ailleurs lancé un déconfinement progressif des territoires touchés par le coronavirus. Les activités reprennent peu à peu. Certes, cette reprise ne suffira pas à garantir une croissance soutenue pour cette année, mais cela peut constituer un signe avant-coureur de relance économique.

Fier d’être Africain !

La planète sanitaire a une nouvelle fois constaté que les remèdes traditionnels sont aujourd’hui irremplaçables. Le monde d’après la crise sera encore plus centré sur l’Afrique et ses richesses. Le gouvernement malgache et les chercheurs de l’IMRA ont rappelé tout le potentiel de développement du Continent Noir, et de nombreux Africains sont fiers de savoir que le premier remède au Covid-19 provient de Madagascar. Cette découverte raisonne comme la confirmation d’une prise de conscience : fier d’être Africain. Une occasion pour tous les Africains d’accorder une part importante à la valorisation des compétences et la coopération.

Découvrez tous nos dossiers liés au Covid-19 !

 

Autorités malgaches & Coronavirus : Cap vers un régime dictatorial et liberticide ?

 

Comment fabriquer un masque anti-coronavirus ?

 

Comment diagnostiquer le coronavirus sur internet ?

 

Coronavirus : notre crainte est plus contagieuse que le virus !

 

Le pouvoir de la Chloroquine contre le coronavirus !

 

Fumer pourrait protéger du Covid-19 ?

 

Partagez l'article :

One Comment on “(Covid-19) Madagascar, le petit poucet devenu médecin de l’Afrique”

  1. L’endroit de la médaille du Coronavirus aura été cette prise de conscience et ce réveil de l’ Afrique de sa torpeur séculaire. Immobilisme et divisions qui ont fait les beaux jours du pillage de nos richesses seront donc désormais derrière nous !
    Car au vu de l’engagement des 9 Chefs d’État africains aujourd’hui lors de la visioconférence, cette cohésion face au Covid 19 constituera une tête de pont pour la mise en place d’une Union durable dans les secteurs de développement pour impulser un développement endogène de l’Afrique et se départir de l’économie extravertie,source de la braderie de nos ressources .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *