Covid-19 : les symptômes du variant sud-africain3 minutes de lecture

Covid-19 : les symptômes du variant sud-africain

Dimanche dernier, les Malgaches apprenaient avec stupeur l’arrivée du variant sud-africain à Madagascar. Actuellement, celui-ci déferle sur la Grande Ile. Il est particulièrement présent dans les régions nord et nord-ouest du pays.

Quels sont les symptômes en cas d’infection ? Quelle différence avec la souche originelle du Sars-cov-2 ? Qu’en est-il de sa contagiosité ? Quid des traitements existants pour l’endiguer ?

IMPORTANT :

Pour commencer, sachez que ce nouveau variant peut être responsable de réinfections chez les personnes ayant déjà contracté la Covid. En effet, le virus arrive à contourner l’immunité. C’est d’ailleurs ce qu’a expliqué Olivier Véran, le ministre français de la Santé.

Quels sont les symptômes ?

Il faut savoir que les variants actuellement répertoriés ne présentent pas de signes cliniques majorés. En d’autres termes, les symptômes de la souche classique du Sras-cov-2 sont plus ou moins identiques à ceux du variant sud-africain, à savoir :

  • Fièvre
  • Toux sèche
  • Fatigue et courbatures
  • Perte de goût et d’odorat
  • Manque d’oxygénation
  • Diarrhées
  • Anorexie

Ainsi, lorsque vous commencez à ressentir des pics de fatigue et que vous avez du mal à respirer, il faut vous prendre en charge rapidement.

Comment s’appelle le variant sud-africain ?

Le variant sud-africain a été baptisé 501.V2 par l’Afrique du Sud, à cause de sa mutation N501Y. En France, il est nommé 20H/501Y.V2. 

Ce nouveau mutant a été dévoilé publiquement le 18 décembre 2020 par le ministère de la Santé sud-africain. Actuellement, il est présent dans plus de 60 pays du monde.

Article connexe : Ne lâchons pas notre effort contre le coronavirus !

Où est-il présent à Madagascar ?  

Le variant sud-africain a été détecté pour la première fois dans la région du Boeny selon Andry Rajoelina chez des immigrants clandestins provenant de Comores. Le président a également précisé que Nosy Be avait une proportion élevée de suspicions du variant.

Ainsi, Nosy-Be et Majunga seront en isolement total pendant 15 jours pour freiner la transmission du virus. Aucune personne en provenance des autres villes ou communes ne pourra voyager vers ces destinations.

Le variant sud-africain est-il plus contagieux ?

Selon les scientifiques sud-africains, ce mutant est 50 % plus contagieux que la souche originelle du coronavirus. Pire encore : il serait capable de réduire la reconnaissance du virus par les anticorps, et donc l’inhibition du système immunitaire. Les cas de réinfections et une inefficacité des vaccins sont donc fort probables.

Quid de la prise en charge des patients touchés par le variant sud-africain ? 

Actuellement, la gestion clinique reste inchangée :

  • Oxygénothérapie lorsque les patients présentent des difficultés respiratoires
  • Médicaments anticoagulants pour prévenir les caillots sanguins
  • Azythromycine, dexaméthasone…

À noter que le traitement ne doit pas attendre le résultat des tests. Il ne faut pas hésiter à se rendre dans les centres de santé.

Article connexe : L’Afrique : le continent immunisé par le coronavirus ?


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *