Vitamines D et K : les nouvelles armes contre le Covid-19 ?3 minutes de lecture

Les vitamines D et K : nouvelles armes contre le Covid-19 ?

Diminuer ses carences en vitamine D et K permettrait de lutter contre les formes sévères de coronavirus, selon des scientifiques américains et néerlandais. Des découvertes qui se joignent à la longue liste des traitements éventuels pour rétablir la santé des personnes contaminées par le SARS-CoV-2.

Piqûre de rappel sur la vitamine D et K

Vitamine D : Elle intervient dans la minéralisation des os. Cette vitamine liposoluble est synthétisée par le corps grâce aux rayons du soleil. On peut également s’en procurer par l’alimentation : chocolat noir, huile de foie de morue, sardines, thon, lait…

Vitamine K : Il s’agit de la vitamine de la coagulation sanguine. Elle joue un rôle essentiel dans la coagulation du sang. On le retrouve principalement dans les œufs, les brocolis, les épinards, la laitue et les asperges.

Coronavirus et carence en vitamine D et K

À en croire les études néerlandaises et américaines relayées dans Doctissimo et The Guardian, la consommation de vitamine D et K peuvent diminuer les facteurs aggravants du Covid-19.

En mai dernier, une recherche américaine de la Northwestern University de l’État américain de l’Illinois est arrivée à la conclusion qu’une carence en vitamine D pouvait entraîner des complications graves liées au coronavirus. L’étude se base sur des données provenant de pays sérieusement touchés par la pandémie (Allemagne, France, Chine, Espagne, États-Unis, Royaume-Uni…).

Les chercheurs suggéraient que la vitamine D intervenait dans la suppression de la réponse inflammatoire cytokinique (ou orage de cytokine), responsable du SDRA (Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë) qui n’est autre que l’une des caractéristiques des cas graves de Covid-19.

Début juin, une nouvelle étude néerlandaise, se basant sur des données hospitalières relatives à l’épidémie du COVID concernant 134 patients, a révélé que la plupart des patients sujets à des formes sévères du coronavirus présentaient une carence en vitamine K. D’après les observations entreprises par les chercheurs hollandais, le SARS-CoV-2 provoque une coagulation du sang et détériore les fibres élastiques des poumons. Or, la vitamine K, en tant que « protagoniste » de la coagulation sanguine, aide à protéger contre les maladies des poumons.

Ce qu’il faut retenir

Ces études prouvent ainsi que de simples changements alimentaires participent grandement à la lutte contre le Covid-19 et ses ravages.

Bien que rien ne prouve encore que la vitamine D et K peuvent guérir du coronavirus, les chercheurs précisent qu’elles ont des effets bénéfiques et aident le corps à rester en forme pour éviter les maladies, ce qui est essentiel en période de pandémie.

Découvrez tous nos dossiers liés au Covid-19 !

 

Autorités malgaches & Coronavirus : Cap vers un régime dictatorial et liberticide ?

 

Comment fabriquer un masque anti-coronavirus ?

 

Comment diagnostiquer le coronavirus sur internet ?

 

Coronavirus : notre crainte est plus contagieuse que le virus !

 

Le pouvoir de la Chloroquine contre le coronavirus !

 

Fumer pourrait protéger du Covid-19 ?

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *