Confinement & Facebook à Madagascar, révélateurs des inégalités entre les riches et les pauvres3 minutes de lecture

Confinement & Facebook à Madagascar : Les réseaux sociaux, révélateurs des inégalités entre les riches et les pauvres

Préparation de bons plats, jouer des jeux de société, faire des activités créatives, s’adonner à des séances cocooning à base de masque… depuis le commencement du confinement à Madagascar, Facebook foisonne de publications riches, positives, mais surtout dédaigneuses et supérieures. Hélas, pour les plus nécessiteux, ces images et vidéos de vie remplis de bonheur et de « richesse » peuvent affliger.

Depuis le 22 mars, les Malgaches sont priés de rester chez eux pour freiner la propagation du Covid-19. Avec cette nouvelle mesure, Facebook a vu fleurir une pléiade de hashtags : #mijanonaaoantrano, #restezàlamaison, #confiné, #stayhome

Quand les Malgaches se gentrifient sur les réseaux sociaux

On assiste donc à une « gentrification » de notre quotidien sur les réseaux sociaux afin de montrer à nos amis et followers que nous menons une vie de pacha. Le confinement est en quelques sortes l’évènement incontournable à surtout exposer sur les réseaux sociaux.

On voit passer des centaines de story durant ce confinement, du frigo bien rempli en passant par les plats succulents devant son écran oled de 39 pouces, pour finir par les séances de lecture dans sa maison moderne… Les publications et les photos « hyper-positifs » dudit #mijanonaaoantrano foisonnent. Certains Facebookers ne se privent pas pour balancer chaque détail sur son mur, quitte à se montrer « snobinard » pour le plus grand malheur des autres. Difficile donc pour les plus miséreux de passer à côté.

Pour les classes sociales élevées, #confinement rime avec de nouveaux plats à cuisiner chaque jour, des tonnes d’activités amusantes à faire avec la famille dans une somptueuse demeure, des parties de jeux vidéo, des séances de cocooning à base de bain et de masques beautés… Pour le reste par contre, ce hashtag est synonyme de faim, de détresse, d’ennui et de stress

Quand les riches publient leur confinement parfait, les familles nécessiteuses font face à des injonctions irréalisables et se mettent la pression. Face à ces jeunes ou adultes privilégiés, qui s’improvisent chefs cuisiniers tout en s’amusant dans leur salon luxueux, ceux qui sont dans le besoin n’ont plus qu’à culpabiliser et à se morfondre sur leur sort.

Pour ces personnes, Facebook devient alors une source de violence intellectuelle incommensurable dans une période où l’avenir est encore incertain, où l’on est obligé de vivre au jour le jour. Eux, en première ligne face au Covid-19, n’ont pas la chance d’avoir une grande maison, de bénéficier d’un petit-déjeuner fastueux et ne peuvent se la couler douce dans leur domicile avec les hashtags #restezàlamaison, #stayhome, #confinement…

Article connexe : À Madagascar, le confinement pose un problème de survie !

Évitez de comparer votre vie à celles des autres

Certes, les réseaux sociaux ont révolutionné nos vies, mais à force de trop les utiliser, la tristesse finit par pointer le bout de son nez. Qui n’a jamais été jaloux en apercevant les photos d’un ami ? Et qui n’a jamais rêvé de vivre la vie de rêve d’une connaissance ? À force de nous exposer les vies sublimées de nos proches, ces plateformes sociales peuvent nous rendre moroses, jusqu’à nous déprimer.

Article connexe : Les réseaux sociaux, un danger pour les adolescents !

La solution ? Évitez de perdre votre temps à consommer vos actus et à subir ces comparaisons sociales irréelles. Pourquoi ne pas le consacrer à vos proches ? Une cure de « détox » des réseaux sociaux est parfois indispensable pour retrouver le vrai plaisir de la vie.

Lisez tous nos dossiers consacrés au Coronavirus (Covid-19) :

 

Tout savoir sur le Coronavirus : mode de propagation, facteurs de risques, diagnostic, protection…

 

Coronavirus (Covid-19) : Comment se diagnostiquer sur internet ?

 

Le coronavirus profite aux sectes religieuses à Madagascar !

 

Prévention du covid-19 : ne pas porter un masque est une erreur fatale !

 

L’efficacité du coronavirus face au coronavirus !

 

Les porteurs de masques font l’objet de moqueries à Madagascar !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *