Grève des magistrats et greffiers, 2 jours sans service minimum2 minutes de lecture

anosy

La grève monte d’un cran. Les magistrats et les greffiers prévoient de mettre davantage la pression sur le Gouvernement qui s’est montré peu réactif, du moins pour le moment. Ces fonctionnaires syndiqués décident de déserter leurs bureaux pour deux jours, et ce sans service minimum.

Dans le cadre de leurs revendications, les magistrats et les greffiers s’indignent encore plus de l’absence de réaction de l’État et ont décidé de procéder à la prochaine étape. Ils vont suspendre pour 48 heures leur travail. Mais cette fois-ci, aucun service minimum ne sera assuré. Certains de ces fonctionnaires se disent même prêts pour une mobilisation illimitée, jusqu’à ce qu’une entente soit trouvée avec l’État. Ce dernier n’a pour l’instant émis aucune réaction, mais une rencontre entre le Ministre de la Justice et les représentants de ces syndicats semble se profiler à l’horizon, selon une source indiscrète.

Ainsi, les usagers sont obligés de patienter un peu plus avant de constituer leurs dossiers ou retirer les documents comme les casiers judiciaires ou les actes authentifiés. Tout ceci sans parler des justiciables qui restent certainement impuissants face à de telles situations. Néanmoins, nombreux citoyens comprennent bien ce comportement des magistrats et greffiers malgaches. Ces derniers estiment que l’État s’empresse de résoudre les mouvements d’autres corps dont les conséquences risquent de faire perdre des milliards d’Ariary.

En tous cas, ces scénarios sont loin d’être des cas isolés si l’on se réfère aux péripéties politico-sociales de la Grande Île. Qui ne se souvient pas d’ailleurs de ces grèves des inspecteurs du travail et des enseignants chercheurs, et durant lesquelles la tension a failli se perpétuer. À l’image de ces mouvements, il est clair que la gouvernance à Madagascar a encore ses imperfections et de nombreux défis restent encore à relever à ce sujet. Quant à la suite de cette grève des magistrats et greffiers, nous la verrons dans les jours à venir.

source image : rta.mg

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *