Pourquoi les femmes Malagasy préfèrent-elles les « Vazaha » ?

Pourquoi les femmes Malagasy préfèrent-elles les « Vazaha » ?

L’amour : c’est un sentiment magnifique, c’est merveilleux, c’est ce qui nous distingue des animaux. Bref, c’est l’une des plus belles choses que la vie puisse nous offrir. Néanmoins, « … Si aimer était si facile, nous serions tous en amour » ! Malheureusement, cette émotion magique tend à disparaitre et laisse place à l’âpre du gain et du matérialisme. Aujourd’hui, et plus particulièrement à Madagascar, c’est les attributs financiers d’un homme qui participent à son attraction et non pas la pureté de son âme.

D’Antananarivo à Tamatave en passant par Majunga et Diégo Suarez, les idylles commencent à se raréfier sur la totalité de l’île, tant on a l’impression que les Malagasy ne s’aiment plus assez pour vivre des histoires d’amour épanouies. La femme Malagasy est, « une fois de plus », accusée d’être la coupable, car elle aurait décidé de chercher ailleurs étant donné que l’homme Malagasy ne répond plus à ses besoins.

Les femmes Malagasy voient en l’homme blanc un sauveur

Pour répondre à cette question, il faut avouer que la femme Malagasy, qui souhaite plus de garanties dans sa vie, va automatiquement choisir d’épouser un homme blanc étant donné qu’il est plus enclin à répondre à ses attentes. C’est ce que l’on appelle « l’exogamie ».  Si ce phénomène est aujourd’hui considéré comme banal à l’étranger, le fait d’épouser un étranger – ici – à Madagascar – donne encore lieu à de vifs débats.

La mondialisation avec le web, et spécialement les réseaux sociaux, a donné naissance à une nouvelle « race » de traqueuse de maris à peau blanchâtre dans le pays.

homme malagasy cherche homme européen-minAussi, certaines femmes vont même jusqu’à quitter leur foyer conjugal laissant conjoint et chérubin pour partir en quête du paradis que le « Vazaha » lui promet. Malheureusement, la réalité est tout autre. En effet, ces femmes ne servent dans la majorité des cas que d’objets sexuels et finissent même dans les réseaux de proxénètes.

>> Article connexe >> : La prostitution des mineures atteint les sommets à Madagascar !

L’hypergamie, une tendance qui se confirme dans la société Malagasy

 Le célibat croissant des femmes Malagasy est une autre preuve de leur refus à s’amouracher de ses congénères qui – selon  elles – ne sont pas au niveau, matériellement parlant. Ce phénomène touche particulièrement les femmes qui veulent chercher un homme puissant et atteindre les cimes de la société. Les Malagasy parle de « Matérialisme ». Les scientifiques, quant à eux, utilisent un terme plus spécifique : « l’hypergamie » qui n’est autre que le  fait de préférer des alliances avec un mari de statut plus élevé, c’est-à-dire situé au sommet de l’échelle sociétale.

Femme malagasy ambitieuse
La femme hypergame : une personne qui se laisse emporter par l’âpre du gain

Les hommes Malagasy, quant à eux, cherchent à s’expatrier dans le but d’améliorer leur condition de vie. Une fois arrivés dans le vieux continent, ils sont, dans la majorité des cas, frappés par une triste réalité. Outre le choc culturel qui peut les bouleverser, des fléaux comme le racisme ne facilitent pas non plus leur nouvelle vie. De ce fait, la meilleure solution pour eux reste le mariage avec les femmes de leur patrie d’origine. Et pour cause, leur statut d’expatrié leur attribue un certains attrait et notoriété. Effectivement, l’Europe, et surtout la France, fait toujours rêver les Malagasy restés aux pays.

D’autre part, la situation professionnelle d’un homme Malagasy influence également sur sa relation avec sa partenaire. Accablées de voir leurs compagnons gagner un salaire maigre, ces femmes sans scrupules sont amenées automatiquement à voir ailleurs. Pire encore : elles gardent leur compagnon provisoirement parce que ces derniers subviennent à leurs besoins basiques en attendant mieux. D’une manière générale, la gent féminine n’aime pas l’homme faible. En effet, elle  se sent en danger avec des conjoints pareils.

>> Article connexe >> : Les réseaux sociaux : un fléau pour les adolescents !

L’exogamie, un véritable cadeau empoisonné

La femme Malagasy hypergame et l’homme blanc qu’elle considère soi-disant comme puissant ne forment pas cependant le couple parfait. Et pour cause, elle éprouvera des difficultés à faire face à la société racialiste occidentale. De plus, il faut savoir que le « Vazaha » ira toujours en premier vers une femme de la même race.

femme triste malagasy
L’union avec un étranger ne rime pas souvent avec vie en rose

Malheureusement, dans son désir de sécurité matérielle, la femme Malagasy doit accepter les frasques extra-conjugales. Pour que sa relation continue, elle se voit donc obligée de supporter le poids de l’union. Certaines sont même reléguées au statut de maitresse même si elles sont les épouses légitimes.

Partagez l'article :

Mada Actus Info

Découvrez quotidiennement les actualités qui font le "buzz", les interviews, les insolites, les astuces pratiques... Mada-actus.info : le site d'actualité et d'infos pratiques sur Madagascar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *