danger réseaux sociaux madagascar

Réseaux sociaux : un fléau pour les adolescents ?

Si les jeunes et les Smartphones sont les meilleurs amis du moment, Internet en est la principale raison. D’autant plus, il y a Facebook, Twitter, Snapchat… Et ils sont au moins sur un de ces réseaux sociaux. Toutefois, cette tendance inquiète particulièrement les parents. Internet est devenu une seconde vie pour la génération actuelle. Un autre monde dans lequel elle choisit de s’évoluer, au grand dam de la vie familiale réelle.

Les cas d’espèce

Inutile de renier la réalité, les réseaux sociaux ont maintes fois été à l’origine d’actes macabres. Les suicides, les disparitions, les harcèlements et les diffamations y ont parfois gagné le terrain et les conséquences sont lugubres.

Prenons le cas de Facebook, un compte peut faire l’objet d’un piratage et une grande partie de l’intimité de son propriétaire est exposée et est parfois utilisé pour lui causer du tort.

Des autres comptes sont aussi souvent des « Fake ». L’usurpation d’identité ainsi que les manœuvres frauduleuses se produisent aussi de l’autre côté de l’écran.danger réseaux sociauxLes manipulations et les escroqueries ont aussi su trouver leur place. Les ventes en ligne et les échanges de groupes favorisent fortement ces pratiques et font plusieurs victimes. Certains utilisateurs profitent de ces activités et y tirent profit.

D’autres situations peuvent aussi déraper, mais comme toute chose, les réseaux sociaux ont des points positifs et négatifs.

Inutile de se faire un sang d’encre

Les parents se demandent sûrement si cette habitude pourrait nuire d’une façon ou d’une autre à la vie de leurs enfants. Les histoires désastreuses qui se multiplient ne font que nourrir cette crainte déjà présente.

Même si l’utilisation de ces réseaux représente un risque bien réel, rien n’est hors de contrôle. Comme toute chose, le laisser-aller et l’imprudence exposent aux dangers. Quoique, il est possible de rester à l’abri des dangers. Il faudrait juste relativiser les choses en adoptant un point de vue moins dramatique, mais toujours faire preuve de prudence.

Mais ces faits existent aussi dans la vie quotidienne. À cet effet, la logique permet d’affirmer que tout va de soi. Les basculements ne surgissent pas par magie, chaque utilisateur étant moyennement responsable, que ce soit en commettant ou en omettant.

>> A lire également >> : La prostitution des mineur(e)s à Madagascar

Les adolescents et les réseaux sociaux

Internet est juste une innovation, la « tendance » du moment. Il constitue juste un moyen pour les adolescents de créer leur image, d’avoir une existence et de réveiller une sorte d’estime de soi. Toutes les générations sont passées par cette phase, même les jeunes des époques précédentes avaient leurs manières à eux de s’imposer dans la masse. C’est tout à fait la même chose, mais par le biais d’un système plus avancé, plus sophistiqué.

La principale inquiétude se base toujours sur l’éventuel non-respect de la vie privée. Les parents pensent certainement que leurs enfants perdront peu à peu cette notion à force de trop se concentrer sur les écrans. Deux facteurs justifient le fondement de ces doutes. D’abord, les jeunes ne sont pas encore suffisamment matures. Ensuite, il existe aussi des utilisateurs mal intentionnés.

L’imprudence et les mauvais contacts finissent toujours par faire des scandales. Rien n’est pourtant inévitable. Tous les réseaux sociaux sont équipés d’une politique de confidentialité que les jeunes d’aujourd’hui devraient maîtriser de bout des doigts. Ils sont en même temps conscients que cette technique leur permet de gérer l’audience des éléments qu’ils partagent.

D’ailleurs, voici une vidéo d’Antso Bommartin qui résume amplement la situation actuelle des réseaux sociaux, et surtout de Facebook à Madagascar. La jeune femme décrit avec sarcasme la « débilité » de certains Facebookaddicts.


>> A lire également >> : Plus de 50 % des femmes malagasy sujettes aux violences conjugales 

Prendre les choses en main

Tout commence à la maison, lorsqu’un adolescent pénètre dans cet univers, les parents ont des responsabilités à prendre. Il faut lui faire comprendre que tous les utilisateurs n’ont toujours pas bonne foi. Imposer des mesures, par exemple en l’empêchant de révéler des détails personnels comme le lieu de résidence ou encore le numéro de téléphone. L’autorité parentale doit aussi avoir sa place dans ce monde virtuel. Il ne s’agit pas de surveiller bêtement vos enfants en leur demandant leur code par exemple. Il suffit d’adopter une tactique d’approche plus adaptée. Vous pourriez leur demander de temps en temps ce qu’ils trouvent intéressant dans ce domaine, combien d’amis ou de «followers » se sont-ils faits dernièrement…

danger réseaux sociaux adolescents
Image satirique sur la cyberaddiction des adolescents

À cause de leurs jeunes âges, les adolescents sont encore incapables de se maîtriser. Les règlements doivent toujours être établis : limiter les heures de connexion, les inciter à s’investir plus dans les activités constructives (sports, lectures…), etc. Le but est de leur convaincre que le monde réel est plus essentiel que le virtuel.L’addiction aux réseaux sociaux, comme toute autre maladie, peut les atteindre facilement et aura de l’impact sur leur état psychologique. Internet est juste une image onirique de la réalité et ils doivent savoir que c’est inutile d’être dépendant. Les adolescents doivent avoir en conscience que les réseaux sociaux ont juste remplacé les jouets qui leur servaient de distraction autrefois.

Partagez l'article :

Mada Actus Info

Découvrez quotidiennement les actualités qui font le "buzz", les interviews, les insolites, les astuces pratiques... Mada-actus.info : le site d'actualité et d'infos pratiques sur Madagascar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *