« Zahay côtier » : Sonnette d’alarme sur la haine ethnique et le tribalisme à Madagascar2 minutes de lecture

« Zahay côtier » : Sonnette d’alarme sur la haine ethnique et le tribalisme à Madagascar

La peur d’une « balkanisation » de Madagascar revient en force dans les discours, alimentée par l’expression « Zahay cotier miray hina » qui n’a pas manqué de créer la polémique sur les réseaux sociaux. Beaucoup craignent que ce mouvement suscite des conflits tribalistes.

À Madagascar, la stigmatisation socio-ethnique commence à prendre des proportions inquiétantes. C’est un constat fait par plusieurs observateurs qui dénoncent des dérives de plus en plus visibles sur les réseaux sociaux.

Le mouvement « Zahay côtier miray hina » pour un partage équitable des ressources et une décentralisation effective

C’est depuis quelques semaines que la stigmatisation ethnique s’est invitée sur Facebook. Ce tribalisme 2.0 s’explique notamment par le sentiment d’injustice et le ressentiment de certaines personnes qui se définissent comme des « côtiers ». Elles s’insurgent face à la mauvaise gouvernance et à la répartition inégale des aides sociales octroyés par le pouvoir central. 

D’après ces activistes, le slogan « Zahay côtier miray hina » se veut une réponse au fait que la population des hauts plateaux et celle des régions côtières, bien qu’égales, ne le sont pas dans les faits. Le mouvement est né d’une envie de rassembler les « côtiers » afin de mettre fin au « dictat » d’Antananarivo. Mais n’est-ce pas une forme de discrimination ethnique ?

Véhiculer la cohésion des « côtiers », réclamer une décentralisation effective et lutter pour la répartition équitable des investissements entre les provinces sont des revendications a priori peu controversées. Pourtant, depuis les débuts du mouvement sur les réseaux sociaux, les observateurs accusent l’expression « Zahay côtier miray hina » d’encourager les divisions entre les côtiers et les hauts plateaux de Madagascar. En effet, le simple fait de parler uniquement de la cohésion des côtiers est une façon de dire que la population des hauts plateaux est moins importante. De nombreux internautes crient aux scandales et considèrent désormais que « Zahay côtier miray hina » est un mouvement tribaliste « anti-Antananarivo ».

NON à la division de Madagascar, NON à la haine tribaliste !

Lorsqu’on veut véhiculer un message fort, on a tendance à s’appuyer sur le tribalisme. Or, il s’agit d’un piège dans lequel, il ne faudrait pas que les Malgaches tombent.

Qu’il soit Sihanaka, Betsileo, Betsimisaraka ou Antandroy, un Malgache reste un Malgache. Nous pouvons vivre ensemble, tout en respectant nos coutumes et nos dissemblances politiques. Main dans la main, avançons hors de nos clivages et arrêtons toute forme de discrimination ethnique.

Article connexe : Le tribalisme, source de violence ethnique à Madagascar !

Partagez l'article :

One Comment on “« Zahay côtier » : Sonnette d’alarme sur la haine ethnique et le tribalisme à Madagascar”

  1. Dia gaga @ ilay fahafahana eto madagasikara aho. Ny avy any @ sisiny afaka manindraindra ny fihaviany fa raha ny eto afovoantany no manaoizany dia fanenjehana be tsy misy ohatr’izany. Izao izao ny Rova viraviraina. ka raha hisy merina hitsanagana eo dia ho voahejnjika indray fa hoe an’i Madagagsikara io ary ny mpitondra @ izao fotoana izao no mahefa sns….
    Ny ahy aloha dia tsapako fa eto madagasikara raha vao tsy mitongilana any @ maha afrikakina antsika dia voa henjika, tsindriana daholo mantsy izany na @ kolotsaina na @ politika na ara-tsosialy…. Simba ilay tany, tsy manaja intsony ny fahasamihafana fa manenjika. Jereo ireo tany Niaviana toa an’i Malaysia na i Indonezia dia misy karana sy sinoa ary Malay ao.. mandroso lavitra noho isika izy.inona no antony. Tsy nitelina ilay fampirafisana ara-poko napetraky ny mpanjanaka izy. manarak’izany Disa dia diso tokoa ny mpanjanaka nampirafy antsik , fa mbola diso avy roa eny isika manaiky fitahina sy nanaiky izany… Hatr@ izao rehefa tsy salegy sy mainty na ngitangita dia tsy Malagasy… latsaka amban’ny tany kominista nanenjika olona isika.

    Soa ihany fa efa misy olona maromaro miala @ izany kolotsaina voazanaka izany ary efa betsaka izy ireo.. saingy mbola tsy eo am-pelatanany ny fahefana…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *