Le verdict est tombé pour Mme Mbolatiana de l’école La Croyance2 minutes de lecture

justice

Mme Mbolatiana de l’école La Croyance vient d’écoper d’une peine de 8 mois d’emprisonnement avec sursis. Accusée de violence physique envers une de ses élèves, cette enseignante est libérée, mais risque de se retrouver derrière les barreaux en cas de nouvelle condamnation.

Le Tribunal a prononcé le verdict contre Mme Mbolatiana : 8 mois d’emprisonnement avec sursis. Quant à la directrice de cette école privée, elle est acquittée après avoir été accusée de complicité. Face à la décision du juge, les accusés comptent encore remonter l’affaire en Appel.

Il s’agit de cette enseignante prise en flagrant délit, le 03 avril, en train de frapper à plusieurs reprises une jeune fille de la classe de Terminale. Témoins de ces violences, ses camarades ont été obligés de se mettre à genoux. Au moment même de son comportement abusif, Mme Mbolatiana ignorait que quelqu’un avait filmé à son insu ses actes et que la vidéo allait circuler sur les réseaux sociaux.

La nouvelle s’est propagée au bout de quelques heures sur Internet et les parents de la victime ont décidé de déposer une plainte. Suite à une descente sur place, le Ministre de l’Éducation Nationale, Paul Rabary, a suspendu Mme Mbolatiana de ses fonctions. De même, il a retiré l’autorisation de l’ouverture des niveaux préscolaire et lycée pour cet établissement.

Pour justifier ces sanctions, il a critiqué l’état déplorable des infrastructures de cet institut. Le ministère a également jugé regrettable l’absence de programme pédagogique au sein de ce dernier. Tout ceci sans parler des maltraitances que subissent fréquemment les élèves. Paul Rabary a par ailleurs avoué que l’éducation à Madagascar a besoin d’une amélioration. Selon lui, de nombreux défis sont encore à relever pour ce faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *