iles éparses

Voyageons aux îles éparses, ces richesses appartenant à Madagascar

Les îles éparses constituent un sujet litigieux entre Madagascar et la France. Objets de désaccord depuis plus de 40 ans, ces 5 îles paradisiaques sont très prisées par leur richesse en hydrocarbure. Nous vous proposons aujourd’hui un zoom sur ces 5 trésors d’un écosystème unique que notre pays n’est pas prêt d’abandonner !

1) L’Île Europa

ile europaEuropa est la plus imposante des îles éparses avec sa superficie de 30 km², cet îlot désertique est situé au beau milieu du canal de Mozambique. Il tire sa spécificité de son lagon qui recouvre 1/5 eme de sa surface. L’ile fut découverte au 16e siècle, plus précisément en 1774. Les matelots de « l’Europa » donnèrent le nom de leur bateau à celle-ci. Elle ne fut habitée que vers l’an 1860.ile europaEuropa est pourvu d’un foret au nord et d’une plaine au sud. C’est la seule de ses sœurs à avoir une végétation quasi intacte. Sur l’ile, vous pourrez voir plus de 13 espèces d’oiseaux dont 2 endémiques. Des troupes de chèvres sauvages et des familles de flamands roses ainsi que des tortues de mers s’y sont également installées.

2) L’Île Bassas da India

Île Bassas da IndiaL’Île Bassas da India se trouve dans le sud du canal du Mozambique à 130 km au nord-ouest d’Europa. Avec seulement 1 km², cette ile corallienne est constituée d’un cercle parfait et totalement dénudé.

>> A lire également >> : Une croissance exponentielle du tourisme à Madagascar

3) L’Île Juan de NovaIle Juan_de_nova

L’île se situe également dans le canal du Mozambique à près de 150 km des côtes malagasy. Avec une superficie de 5 km², l’atoll est protégé par un grand lagon et une vaste barrière de corail. Elle est extrêmement riche en phosphate, ce qui lui a valu d’être exploité vers les années 1972. Juan de Nova fut découvert par un noble galicien qui porte son nom. On dit que ce lieu fut le refuge de plusieurs pirates durant plusieurs années.ile Juande NovaSi sa flore est généralement pauvre à cause des interventions humaines, la faune est particulièrement riche. En effet, sachez que Juan de Nova compte en son sein la plus grande colonie de sternes fuligineuses de l’océan Indien, voire du monde.

4) Les Îles Glorieuses (l’île Grande Glorieuse et l’île du Lys) iles glorieuses 1

Les Glorieuses sont situées aux environs de 220 km au nord-ouest d’Antsiranana. L’histoire raconte qu’elles ont été repérées par des navigateurs au XVIe siècle. Toutefois, sa découverte est attribuée à un navigateur appelé Hippolyte Caltaux en 1879.iles GlorieusesL’archipel, d’une superficie de 7 km2 en total, est constitué :

  • De 2 atolls: la Grande Glorieuse (habitable), l’ile du Lys (déserte)
  • Et de 2 petits ilots : les roches vertes et l’ile aux crabes.

Si la flore est constituée de cocotiers et de filaos, la faune est composée d’une importante colonie de sternes.

>> A lire également >> : Les 4 sites incontournables à Madagascar

5) L’Île Tromelin

ile tromelin 1L’Île Tromelin d’une superficie de seulement 1 km² est un atoll madréporique plate. Elle se trouve à près de 600 km au nord-est des cotes de Toamasina ; c’est l’ile éparse la plus éloignée de ses sœurs. L’îlot, surnommé « l’ile au esclaves oubliés » a été découvert en 1761 lorsqu’un bateau français y fut naufrage. L’équipage abandonna alors des esclaves provenant de Madagascar destinés à l’ile Maurice.ile tromelinEn ce qui concerne sa flore, elle est particulièrement pauvre et se constitue d’herbe et d’arbustes. Sa faune quant à elle, est composée d’une colonie d’oiseaux et de tortues de mer.

Aujourd’hui, les militaires français occupent la majorité de ses iles pour assurer la souveraineté française.

Partagez l'article :

Mada Actus Info

Découvrez quotidiennement les actualités qui font le "buzz", les interviews, les insolites, les astuces pratiques... Mada-actus.info : le site d'actualité et d'infos pratiques sur Madagascar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *