Voici le fuligule de Madagascar, l’oiseau le plus rare au monde2 minutes de lecture

Voici le fuligule de Madagascar, l’oiseau le plus rare au monde

Une équipe de l’ONG britannique, Wildfowl and Wetlands Trust (WWT), vient de découvrir une nouvelle population de ce qui pourrait bien être l’oiseau le plus rare au monde. Son nom : le fuligule de Madagascar – Fotsimaso (Aythya innotata), un Anatidé dont la population connue, endémique de la Grande Ile ne dépasse pas 30 individus.

Ce canard plongeur, au corps rond et trapu, est endémique de Madagascar. Toutefois, cette espèce n’a plus été observée dans la nature depuis plusieurs années à cause de plusieurs facteurs favorisant la destruction de son habitat : pollution, mauvaises pratiques agricoles, introduction d’espèces de poissons envahissantes dans les lacs, sédimentation

Voici le fuligule de Madagascar, l’oiseau le plus rare au monde E
Le fuligule de Madagascar fait partie de la liste des 100 espèces les plus menacées au monde établie par l’UICN en 2012

Or, en 2006, une équipe de l’ONG britannique, Wildfowl and Wetlands Trust (WWT) a aperçu une nouvelle population de fuligule de Madagascar dans un lac isolé.

25 canards ont été découverts. « Les habitats humides se sont tellement dégradés à Madagascar qu’il est indispensable d’améliorer leurs conditions de survie. », a déclaré Glyn Young, responsable du programme Oiseaux au Durrell Wildlife Conservation Trust.

Voici le fuligule de Madagascar, l’oiseau le plus rare au monde
Ces canetons sont nés dans un centre de Durell Madagascar, une ONG britannique présente dans la Grande Ile depuis 1986

Article connexe : Découvrez les espèces endémiques de Madagascar !

« Cette réintroduction constitue une chance supplémentaire pour la survie du fuligule de Madagascar »

Afin de lui donner toutes ses chances d’être préservée, l’organisation a construit la première volière flottante au monde. Le projet a été programmé en association avec le Peregrine Fund, la Durrell Wildlife Conservation Trust et le gouvernement malgache.

Le fuligule de Madagascar se nourrit de graines de plantes aquatiques et d’invertébrés en plongeant dans les eaux peu profondes

Le 28 décembre 2018, 21 nouveaux canards ont été introduits sur le lac Matsaborimena Sofia, situé au nord de l’île, un environnement qui semble offrir de bonnes conditions. Depuis, ils se sont rapidement habitués à leur nouvel habitat.

Grâce notamment à son éloignement, le lac Sofia où est située la volière flottante constitue aujourd’hui l’endroit parfait pour faire perdurer cette espèce.

Quoi qu’il en soit, le fuligule de Madagascar est classé comme en danger critique d’extinction et il suffirait de bien peu pour que cet anatidé endémique de la Grande Ile disparaisse définitivement.

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *