Lac Mantasoa

Le paradis de Mantasoa, l’oeuvre de Jean Laborde

Nichée à 68km de la capitale, Mantasoa est l’une des destinations les plus prisées des touristes pour passer un week-end ou un court séjour loin du train-train quotidien. Panorama exceptionnel, paysage de rêve, lac artificiel somptueux… Mantasoa est l’œuvre du célèbre Français Jean Laborde.

Jean Laborde, l’homme sans qui Mantasoa n’aurait pas existé

Né à Auch le 15 octobre 1805, Jean Laborde est fils de forgeron. Il s’installe en Inde durant quelques années lorsqu’un capitaine de navire lui propose de retrouver une épave d’un vaisseau de la compagnie indienne dans le Canal de Mozambique. Malheureusement, son navire fit naufrage et s’échoua au sud-est de la Grande Ile où il rencontre Lastelle, un Français résidant à Madagascar depuis plusieurs années. Ce dernier le présente à Ranavolana I qui régna à l’époque sur le royaume Malagasy.

Jean Laborde & Mantasoa : une grande histoire d’amour

La reine fascinée par ses compétences lui commande près de 4000 fusils. Au début, la zone industrielle se trouvait à Ilafy, mais faute de combustibles, de matières premières, Laborde s’est mis à la recherche d’autre site. Et c’est de là que la bourgade idyllique de Mantasoa a vu le jour.

>> Article connexe >> : A la découverte du parc national d’Isalo !

Avant l’arrivée de Jean Laborde, le site de Mantasoa n’était qu’une terre déserte parmi tant d’autres,  avec un sol inconsistant, des sentiers glissants ainsi que des marécages encombrés de roseaux, de jonc et d’herbes aquatiques. Ce consul français a fait de cette contrée sans charme un site verdoyant tout en y aménageant une nouvelle zone industrielle. Laborde a d’abord tracé une route afin de relier la capitale au site de Mantasoa qu’il a baptisé “Soatsimanampiovana“.

Le haut fourneau de Mantasoa
Le haut fourneau de Mantasoa

Il y creusa de longues canalisations d’où le fameux lac artificiel provenant de l’assemblage de deux marécages. Celui-ci a été créé afin d’assainir le secteur, mais aussi pour démontrer aux autochtones que les monstres aquatiques des croyances locales n’existaient pas. Durant son aventure à Mantasoa, Jean Laborde aménagea également près de 16ha de rizière afin de nourrir les milliers d’ouvriers travaillant dans la zone industrielle. Il y construisit une demeure pour la reine, son propre foyer, mais aussi des cases d’habitations pour les travailleurs. Épris d’amour pour ce village paradisiaque, Jean Laborde y a même fait ériger sa propre tombe.

tombe jean laborde
La célèbre tombe de Jean Laborde

>> Article connexe >> : La véritable histoire des pirates de Sainte-Marie !

La cité industrielle transformée en un lieu de détente et de farniente

La cité industrielle n’a fonctionné que durant deux décennies jusqu’à ce que son Jean Laborde soit envoyé en exil.

Aujourd’hui, Mantasoa est considéré comme un endroit de détente et de vacances pour les habitants de la capitale et de Tamatave.

HOTEL A MantasoaC’est l’endroit idéal pour passer un week-end de calme et d’évasion dans un environnement loin de la pollution et des embouteillages. De nombreux hôtels et espaces de détente y ont été installés. Les amoureux de sport nautique y trouveront leur plus grand plaisir.

Encore présente sur les lieux, la demeure de Jean Laborde est aujourd’hui considérée comme un petit musée. Il en est de même pour sa tombe qui est certainement la plus grande de la région.

Partagez l'article :

Mada Actus Info

Découvrez quotidiennement les actualités qui font le "buzz", les interviews, les insolites, les astuces pratiques... Mada-actus.info : le site d'actualité et d'infos pratiques sur Madagascar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *